Accueil

  • Portait de Charles Perdereau, 27ème président des Jeunes Agriculteurs du Loiret

    Charles perdereauLors de son assemblée générale, le 31 janvier dernier à Boësses, Jeunes Agriculteurs du Loiret a procédé au renouvellement de son conseil d’administration. Dans la foulée, la nouvelle équipe en poste a élu Charles Perdereau, unique candidat en lice, à la tête du syndicat pour les deux prochaines années. Portrait du vingt-septième président JA Loiret.

    Charles Perdereau, 29 ans, est originaire de Gidy, une commune de deux mille habitants située en Beauce, à une dizaine de kilomètres à vol d’oiseau d’Orléans. Ses parents, tous deux agriculteurs, y cultivent des céréales, oignons et betteraves sucrières sur environ trois cents hectares. D’ici deux ans, le nouveau président JA45 souhaite rejoindre l’exploitation familiale et y développer de nouvelles cultures telles que la noisette, une filière en plein essor dans le Centre-Val de Loire. En attendant, ce diplômé d’un master 1 à l’Ihedrea de Paris, travaille pour la ferme des Arches, en tant que responsable des chantiers agricoles (emblavement et récolte). Ce groupement de producteurs, basé à Terminiers dans l’Eure-et-Loir (28), produit et commercialise : condiments (oignon, ail, échalote), pommes de terre et betteraves rouges.

    Ses débuts dans le syndicalisme JA

    Charles Perdreau est rentré aux Jeunes Agriculteurs du Loiret en 2015, pour à l’époque prêter main-forte à l’échelon Loire Beauce. Cette année-là, son canton organisait à Saran « Terre en fête », un événement tournant sur le département destiné à promouvoir l’agriculture. « L’ambiance et le côté convivial du réseau [lui] ont plu ». Aussi, lorsque des élus JA lui ont proposé d’évoluer dans le syndicat, « c’est avec plaisir [qu’il a] accepté». Il a rejoint le conseil d’administration JA Loiret sous le précédent mandat (2018-2019), puis le bureau un an plus tard en tant que vice-président. Il siège également au conseil d’administration de la région et du national, postes qu’il occupe encore jusqu’au congrès JA programmé début juin à La Baule.

    Priorité à la communication

    A la tête dorénavant de l’antenne départementale depuis fin janvier, avec son équipe il a pour projets « daugmenter le nombre d’adhérents, dynamiser les événements JA et passer le cap du COVID-19 », une crise sanitaire qui vient subitement de s’inviter dans l’actualité.

    La communication étant essentielle à ses yeux, il a choisi d’en faire un axe très fort de son mandat. Deux événements d’envergure sont inscrits sur sa feuille de route, dont Les Terres de Jim. Jeunes Agriculteurs du Loiret va postuler pour accueillir en 2021 cette manifestation qualifiée de « plus grande fête agricole d’Europe ». « Le dossier de candidature est en cours de rédaction » a-t-il précisé. Et d’ajouter « je serai content si nous réussissons les Terres de Jim ».

    Bien évidemment avec son équipe, il continuera de représenter et de défendre les intérêts des jeunes agriculteurs et des porteurs de projets dans toutes les instances. Comme il aime le rappeler « la nouvelle génération d’agriculteurs est force de proposition».

    Travailleur, déterminé et motivé, son sens du contact, son pragmatisme, sa bonhomie, sont autant d’atouts majeurs pour assurer à bien cette nouvelle responsabilité.

  • Les Toqués de l’Agriculture, reportés en raison du COVID-19

    Logo les toques de l'agricultureJeunes Agriculteurs Centre-Val de Loire travaillait depuis un peu plus d’un an sur l’événement lorsque que l’épidémie du COVID-19 fut déclarée.

    Un événement qui devait promouvoir les productions agricoles françaises

    Du 24 au 26 avril 2020, Jeunes Agriculteurs devait s’installer sur le parvis de l'Hôtel de ville à Paris pour l’événement « Les Toqués de l’Agriculture ». Trois jours consacrés à la gastronomie et à la promotion de l’agriculture et de ses métiers. A travers des activités ludiques et innovantes et quatorze stands régionaux, le public aurait du pouvoir échanger avec les jeunes agriculteurs présents et découvrir les produits issus des quatre coins de la France et d’Outre-mer.

    Malheureusement, le COVID-19 a fait son apparition en France et ses conséquences regrettables. Dans ces circonstances, les organisateurs de l’événement Jeunes Agriculteurs et le fonds de dotation Terres Innovantes ont décidé de reporter l’événement.

    Rendez-vous en 2021

    Jeunes Agriculteurs et Terres Innovantes sont convaincus, grâce aux retours positifs des pré-évènements, de l’intérêt de cette manifestation culinaire pour recréer du lien entre producteurs et consommateurs. C’est pourquoi, le comité de pilotage a décidé de reporter l’évènement à l’année prochaine.

    Le concept de l’évènement ne changera pas et le réseau Jeunes Agriculteurs profitera de ce délai supplémentaire pour perfectionner les activités proposées le jour J.

    Jeunes Agriculteurs Centre-Val de Loire s’adapte aux

    Sylvain MARCUARD, vice-président de Jeunes Agriculteurs Centre-Val de Loire, réaffirme la nécessité de communiquer avec le grand public « Même si la nouvelle, à sept semaines de l’événement, nous attriste, nous sommes conscients de la situation actuelle et comprenons bien évidement la nécessité d’un report de l’événement. Il est aujourd’hui essentiel de communiquer sur nos métiers, nos productions et nos savoir-faire. Rappelons-le : sans notre travail, les étals des marchés et supermarchés seraient vides. En conséquence, nous serons présents en 2021 pour promouvoir le Centre-Val de Loire et ses productions. Pains, fromages de chèvre AOP, charcuteries de Touraine, vins de Loire et j’en passe seront proposés aux visiteurs du parvis de l’hôtel de ville de Paris l’an prochain.  Jeunes Agriculteurs Centre-Val de Loire reste mobilisé dans la préparation de cet événement. Nous réfléchissons déjà à réaliser de nouveaux pré-événements dans la région pour continuer à faire découvrir Les Toqués de l’Agriculture aux centrais ».
    Pour conclure Sylvain MARCUARD a insisté sur un point, « Nous tenons à remercier l’ensemble des partenaires qui souhaitaient nous soutenir dans l’élaboration de l’événement ainsi que les chefs Thomas PARNAUD et Jérôme BELLEGUEILLE du restaurant Le George à Chartres qui devaient nous accompagnement le dimanche de l’événement. Nous espérons collaborer à nouveau avec eux en 2021 pour la promotion de l’agriculture centraise.

    Enfin, je ne peux pas oublier les adhérents qui se sont investis et mobilisés pour l’événement, je les remercie, évidement, et j’espère les retrouver en avril ou mai 2021 pour les Toqués et même avant sur les pré-événements. »

  • Les préparatifs de Terre en fête se poursuivent

    Terre en fete 13032020Le comité de pilotage en charge de l’organisation de Terre en fête 2020 s’est réuni vendredi dernier à Sigloy pour faire le point sur l’avancement des préparatifs et finaliser le plan de masse de la manifestation. Cédric Perdereau, secrétaire général adjoint des Jeunes Agriculteurs du Loiret, était convié pour représenter le conseil d’administration départemental et faire part de son expérience en tant qu’organisateur de la précédente édition.

    Plan technique validé

    Etape importante dans l’organisation de Terre en fête, la conception du plan d’implantation, ébauché lors du dernier comité de pilotage, a occupé, cette fois encore, une bonne partie de la réunion. Accès, sécurité, contraintes techniques et logistiques, estimation des places de stationnement etc. ont été passés en revue et ajustés au besoin.

    Les premières inscriptions

    Un rapide retour sur les réponses reçues a été fait. Plusieurs concessionnaires, fidèles au rendez-vous, ont d’ores-et-déjà confirmé leur venue. C’est notamment le cas des établissements Méthivier qui vont, en outre, sponsoriser le vêtement qui habillera les bénévoles le jour J. Les établissements Cornet seront également présents ainsi que Cichy Manutention. En cette période de crise sanitaire et de confinement, tous les concessionnaires et partenaires pressentis n’ont malheureusement pas encore été sollicités. Si tel est votre cas, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de l’événement (www.terreenfete.fr) pour télécharger le formulaire d’inscription. Ce document est également valable pour les producteurs locaux qui souhaiteraient participer au marché du terroir.

    L’organisation de cette fête de l’agriculture n’est possible qu’avec le soutien de partenaires. Aussi, une grille de partenariat a été travaillée, pour offrir des contreparties en échange d’un appui financier ou technique. Cette grille, valable pour l’ensemble des partenaires au regard de leur niveau d’engagement, doit à présent être validée par le département avant sa diffusion, pour assurer une harmonie entre tous les événements du syndicat.

    A l’issue du comité du pilotage, aucune nouvelle date de réunion n’a été fixée. En application des directives de l’Etat, tous les rassemblements JA sont suspendus jusqu’à nouvel ordre et les bureaux fermés. Les membres du comité de pilotage vont toutefois poursuivre l’organisation de Terre en fête à distance et échanger entre eux, via le groupe de discussion messenger.

  • Salle comble pour le premier groupe Communication JA

    La première réunion de l’année du groupe en charge de la communication s’est tenue ce lundi à Nesploy.Lundi 9 mars, Florian Ciret, nouveau responsable communication des Jeunes Agriculteurs du Loiret, a réuni un groupe de travail pour se pencher sur la communication, l’une des trois priorités de la nouvelle équipe JA. Une vingtaine de membres étaient présents.

    Bilan et projets

    La première partie de la réunion a été consacrée au bilan des derniers événements JA et à la présentation des actions inscrites dans le projet de mandat 2020-2021.

    Les Jeunes Agriculteurs du Loiret, par le biais de leur association AJIR, comptent poursuivre la sensibilisation des écoliers aux métiers de l’agriculture. Ils se sont fixé pour objectif d’accueillir chaque année 500 élèves sur des exploitations agricoles. De nouveaux supports pédagogiques vont être conçus pour aider les agriculteurs à faire découvrir, à travers les animaux et les cultures, leur métier. L’opération, baptisée Raconte-nous la ferme, est entièrement gratuite et soutenue par la Banque Populaire Val de France qui prend en charge le coût du transport des écoliers.

    La communication dans la presse locale et agricole est également un axe fort de la feuille de route JA. Le syndicat souhaite développer une ligne éditoriale, afin de ne pas traiter que de son actualité. Des portraits d’élus engagés ou de jeunes agriculteurs ayant un parcours original, une production atypique etc., vont être publiés au rythme d’un par mois, afin de valoriser les initiatives et attirer des jeunes dans la profession et pourquoi pas dans le syndicalisme JA.

    Enfin, l’événementiel occupera une place centrale dans la stratégie de communication définie par la nouvelle équipe JA, présidée depuis fin janvier par Charles Perdereau. Cette année, les deux manifestations phares du syndicat, Un Dimanche à la campagne (23 août) et Terre en fête (6 septembre), seront reconduites ainsi que Festi’Ferme (13 et 14 juin), dont la première édition l’an passé avait connu un vif succès. Pour 2021, les Jeunes Agriculteurs du Loiret souhaitent créer un événement de très grande ampleur à Orléans, pour sensibiliser davantage de citoyens sur les enjeux de l’agriculture et redorer l’image de la profession. C’est à peu près pour les mêmes raisons que le syndicat réfléchit à accueillir à son tour Les Terres de Jim en septembre 2021. Cette grande fête agricole, d’envergure nationale, serait également l’occasion de mettre en avant l’agriculture régionale et les savoir-faire locaux, auprès des 100.000 visiteurs présents à chaque édition.

    28ème édition d’Un Dimanche à la campagne en préparation

    En deuxième partie de réunion, les membres du groupe Communication ont lancé les préparatifs de la vingt-huitième édition d’Un Dimanche à la campagne, qui aura pour thème cette année : l’irrigation. Sujet sensible, l’irrigation est pour les agriculteurs un levier pour sécuriser leurs productions en période de déficit hydrique. De nouveaux outils d’aide à la décision et au pilotage de l’irrigation sont développés pour une irrigation plus économe et plus opportune par rapport à la production. Les Jeunes Agriculteurs auront à cœur de les présenter et de rappeler les enjeux  de l’irrigation, le 23 août prochain sur le quai du Châtelet à Orléans.

    Le groupe communication est ouvert à tous les membres des Jeunes Agriculteurs du Loiret et de l’association AJIR, désireux de s’impliquer dans la promotion de l’agriculture. Il se réunira à nouveau le 14 avril pour finaliser les préparatifs d’Un Dimanche à la campagne et travailler sur les événements  2021. Pour tout renseignement, contactez les Jeunes Agriculteurs du Loiret au 02 38 71 91 31 ou ja.loiret@gmail.com.

  • Jeunes Agriculteurs du Loiret fixe son cap pour les deux prochaines années

    Le nouveau conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs du Loiret a adopté sa feuille de route le 3 mars.Charles Perdereau, le nouveau président des Jeunes Agriculteurs du Loiret en poste depuis fin janvier, a présidé son premier conseil d’administration le mardi 3 mars à Nesploy, secondé par son secrétaire général, Martin Beauvallet.

    Un programme ambitieux et innovant

    Une bonne partie de la réunion a été consacrée à la validation de la feuille de route de la nouvelle équipe JA. Elaborée le 10 février dernier lors du séminaire de début de mandat, elle fixe le cap des deux prochaines années.

    Trois grands axes de travail ont été retenus par les administrateurs : l’installation, les filières et la communication. Une dizaine d’actions ont été déclinées pour chacune de ces trois priorités, parmi lesquelles figure l’organisation d’un évènement festif de grande ampleur en plein cœur d’Orléans au printemps 2021, pour présenter toutes les facettes de l’agriculture. Le syndicat réfléchit également à candidater pour accueillir la même année Les Terres de Jim, la fête nationale des Jeunes Agriculteurs, qui porte, entre autres, le championnat de France de labour. Cette épreuve qui existe depuis 65 ans s’est tenue une seule fois dans le Loiret en 1959. Le conseil d’administration étudie actuellement la possibilité d'organiser ce grand événement national avec l'appui d'un voire deux départements voisins.

    Objectif : une installation pour un départ

    L’installation en agriculture est et demeure la priorité du syndicat. 50 % des agriculteurs vont prendre leur retraite d’ici moins de dix ans. La question de la transmission est donc cruciale. Renforcer l’attractivité des métiers de l’agriculture ; poursuivre le développement d’Expertis, un accompagnement multi-experts des cédants, actuellement expérimenté dans le Loiret ; ou encore promouvoir les espaces-tests agricoles pour favoriser l’installation sont les principaux axes de travail inscrits dans le projet de mandat JA.

    La nouvelle équipe s’est dotée d’un programme ambitieux et innovant et compte sur tous ses membres pour mener à bien l’ensemble de ses projets. Agir plutôt que de subir, tel est le mot d’ordre des élus Jeunes Agriculteurs Loiret qui se sont également fixé pour objectif de rééquilibrer les comptes du syndicat d’ici la fin du mandat.

  • Terre en fête : point d'étape

    Prochaine réunion Terre en fête le 13 mars.Les Jeunes Agriculteurs de Jargeau-Châteauneuf/Loire et du Val de Loire se sont réunis le 2 mars au soir à Sigloy, pour avancer sur l’organisation de la neuvième édition de Terre en fête. L’événement JA se tiendra le 6 septembre prochain sur une parcelle d’une dizaine d’hectares située à Donnery, à proximité de la bretelle d’entrée RD 2060 en direction de Saint-Denis-de-l’Hotel.

    Programme des festivités

    Globalement, le cru 2020 s’inscrira dans la continuité des précédentes éditions avec, entre autres, des courses de Moiss’batt’cross et de voitures Traine-culs, un marché du terroir, une exposition de matériels agricoles, une mini-ferme vivante, des baptêmes de l’air, un village des partenaires.

    Une grande nouveauté sera toutefois proposée cette année : la Paysanne’Race. Avec l’appui d’un coach sportif, le comité de pilotage planche sur l’organisation d’une course à obstacles agricoles, l’occasion de sensibiliser sur les difficultés du métier et les enjeux de l’entraide. Cette épreuve, ouverte à toute personne majeure sur présentation d’un certificat médical, s’annonce comme un rendez-vous drôle et de dépassement de soi.

    Réunion bimensuelle

    La réunion du début de semaine a permis de faire un point complet sur les réponses déjà reçues des partenaires/exposants et de préparer le dossier de demande d’autorisation préfectorale indispensable à la tenue de la manifestation. Une première ébauche du plan de masse a également été réalisée.

    Pour prendre de l’avance sur les préparatifs, les membres ont d’ores-et-déjà prévu de se revoir le 13 mars prochain. La priorité du moment est la recherche de matériels, notamment des barrières de ville et des barnums.

    Pour soutenir cet événement, venir y exposer des produits du terroir ou présenter sa gamme de matériels agricoles ou ses services, contactez au plus vite les Jeunes Agriculteurs du Loiret au 02.38.71.91.31 ou ja.loiret@gmail.com.

  • L’agriculture s’invite pour les municipales

    Pacte semaine rga 1 1Les 15 et 22 mars prochain, vous serez appelés à choisir celles et ceux qui dirigeront vos communes pour les six prochaines années. Jeunes Agriculteurs Centre-Val de Loire est particulièrement attentif à ces élections municipales et souhaite engager dès aujourd’hui une relation constructive avec nos futurs élus.

    Pour cela, nous proposons un Pacte pour une agriculture durable aux candidats. Cette charte d’engagement liste les mesures pouvant être mises en place par une commune ou une intercommunalité pour entretenir un cadre favorable à l’installation des jeunes en agriculture.

    L’enjeu est de taille : en région Centre, près d’un agriculteur sur deux cessera son activité d’ici 2026 ! Il est donc primordial de renouveler les générations en agriculture afin de développer et pérenniser notre souveraineté alimentaire. Par ailleurs, le maintien d’agriculteurs actifs et nombreux sur tous les territoires reste la condition sine qua none pour assurer un tissu rural dynamique.

    Enfin, Jeunes Agriculteurs Centre-Val de Loire est convaincu que l’agriculture et ses métiers ont de l’avenir et sauront répondre aux différentes problématiques : changement climatique, énergies renouvelables, biodiversité, etc. Nous sommes prêts à co-construire, par des échanges sains et pragmatiques, les solutions aux enjeux actuels et futurs.

    Nous appelons donc les candidats aux municipales à s’engager pour le renouvellement des générations pour une agriculture française durable.

    Candidats, engagez-vous !

    → Téléchargez le PACTE sur : https://jacentre.wixsite.com/pacteagricole

  • Projet de mandature 2020-2021 des Jeunes Agriculteurs du Loiret

    Rassemblé en séminaire le 10 février, le nouveau conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs du Loiret s’est doté d’un projet de mandat ambitieux et innovant.Les vingt administrateurs de Jeunes Agriculteurs du Loiret fraîchement élus se sont réunis pour la première fois le lundi 10 février pour un séminaire de début de mandat. Les objectifs de cette journée étaient multiples, les principaux étant de créer un esprit d’équipe,  de répartir les commissions et de rédiger le projet de mandature. Alice Lemaire, conseillère réseau national et Cécile Grivot, déléguée régionale, ont animé cette session d’accueil par différents ateliers.

    Etat des finances de JA Loiret

    La mise en route de la nouvelle équipe départementale s’est tenu à Fleury-les-Aubrais dans les locaux de CER France Alliance Centre, partenaire du syndicat. Son directeur de Territoire, Didier Perrier, a présenté en milieu de matinée aux nouveaux élus JA, un état des finances du syndicat et de l’association AJIR (Association des Jeunes pour les Initiatives Rurales) créée en 2003 pour porter les opérations de communication. Depuis 2018, la comptabilité des deux structures est réalisée par le centre de gestion qui apporte toute son expertise dans le domaine.

    Bilan et projection

    Un bilan du mandat  2018-2019 présidé par Maxime Buizard Blondeau, a été dévoilé. Quatre thématiques fortes avaient été retenues : l’installation, la communication, la dynamique du réseau et le développement de partenariats. 90 % des projets ont été réalisés. Le syndicat a notamment conservé la labellisation Point Accueil Installation et a embauché une animatrice pour renseigner tous les porteurs de projet en agriculture. Un troisième événement, baptisé Festi’Ferme, a vu le jour en juin dernier. Une seconde édition est d’ailleurs en préparation. L’équipe sortante a également accueilli deux instances nationales dont l’Université d’hiver qui a rassemblé cent-trente participants début décembre à Saint-Jean-de-Braye. Enfin, le syndicat a remporté les élections à la chambre d’Agriculture au côté de la FDSEA du Loiret.

    Le 10 février, la nouvelle équipe en place s’est fixé trois grands axes de travail : l’installation, les filières et la communication. Une dizaine d’actions ont été déclinées pour chacune de ces trois priorités, parmi lesquelles figure l’organisation d’un événement de grande ampleur en plein cœur d’Orléans pour 2021 inspiré de Nature capitale. Le syndicat réfléchit également à candidater pour accueillir à son tour Les Terres de Jim, la nouvelle appellation de la finale nationale de labour. L’ultime édition loiretaine s’était tenue en 1959 !  C’est une feuille de route ambitieuse et innovante que s’est fixée la nouvelle équipe présidée par Charles Perdereau.