Accueil

Un projet ambitieux pour aider les futurs agriculteurs

Charte installationUn recensement des dispositifs d’aide et accompagnement pour les agriculteurs est lancé dans toute la région Centre Val de Loire. Jeunes Agriculteurs Centre, à l’initiative de ce projet, veut impliquer ses partenaires dans une démarche collective. A cette occasion, le mercredi 13 décembre aura lieu une signature officielle d’une charte à l’installation dans un lieu à la hauteur des ambitions du projet, le château de Charbonnière.  

Le syndicat Jeunes Agriculteurs milite sans relâche pour l’installation des jeunes. Dans ce cadre JA Centre a rédigé, une charte à l’installation regroupant les grands principes du renouvellement des générations en agriculture afin de l’inscrire dans un projet de recensement.

Les principes de la charte :

  • Sensibiliser les agriculteurs en fin de carrière à transmettre leurs exploitations à un jeune,
  • Accompagner l’ensemble des porteurs de projet et leur permettre de s’installer sur des exploitations viables et vivables et transmissibles,
  • Guider les jeunes agriculteurs dans leur rôle de chef d’entreprise et contribuer à la pérennité économique de leurs exploitations.

 

Un répertoire régional des aides

JA Centre souhaite impliquer ses partenaires dans une vaste démarche de soutien actif au renouvellement des générations en agriculture, qui consiste à recenser les aides et accompagnements à l’installation existant dans toute la région Centre-Val de Loire.

JA Centre souhaite par cette action permettre aux porteurs de projet de connaitre l’accompagnement de l’ensemble des organismes/entreprises et de maitriser « les briques » de financement pour leur projet d’installation.

Le Château de Charbonnière pour

A la suite de cette action, aura lieu une grande présentation de la charte agricole avec tous les acteurs ayant contribué au projet, organisée le 13 décembre 2017 au Château de Charbonnière. Ce sera l’occasion de saluer les efforts importants de chacun, fait en faveur du renouvellement des générations en agriculture.

Une formation pour évaluer la compétitivité de son exploitation

Une nouvelle session de formation au calcul des coûts de production est organisée les 20 et 21 décembre à Villemandeur. Quelques places sont encore disponibles.Connaître son coût de production pour mieux piloter son exploitation, tel est l’objectif de la formation « Un premier pas vers le calcul de mes coûts de production » proposée par le syndicat Jeunes Agriculteurs du Loiret (JA 45) et ses partenaires. Une nouvelle session, ouverte à tous les agriculteurs Loiretains, est organisée en décembre à Villemandeur.

Pourquoi s’intéresser aux coûts de production ?

Dans un contexte de fluctuation économique, d’aléas climatiques et sanitaires, d’érosion des aides…, il est aujourd’hui essentiel d’appréhender la rentabilité de son exploitation, pour éventuellement reconsidérer le système de production en place.

JA’ffine : un logiciel de calcul des coûts de production

JA Centre, avec l’appui du Crédit Agricole (CAR Centre) a développé depuis plusieurs années une calculette qui donne une première idée de ses coûts de production. Baptisée « JA’ffine », l’outil permet dévaluer ses coûts de production par atelier, de définir son seuil de commercialisation et de cibler ses marges de progrès en confrontant ses chiffres à des référentiels ou avec d'autres agriculteurs. JA’ffine a été conçu pour les exploitations en polyculture ou polyculture élevage herbivore.

Identifier les leviers pour optimiser ses coûts de production

La formation, centrée sur la compréhension de la méthode de calcul, permet de prendre en main le logiciel JA’ffine dans ses différentes fonctionnalités. Elle aborde également l’identification des marges de progrès pour construire sa stratégie.

Une nouvelle session d'un jour et demi est programmée à Villemandeur (agence CER) les 20 et 21 décembre. Le coût de la formation s'élève à 63 € pour les contributeurs VIVEA.  Pour tout renseignement complémentaire ou pour s'inscrire, contactez au plus vite Jeunes Agriculteurs du Loiret au 02.38.71.91.31. ATTENTION : les places sont limitées !

Lire la suite

Six nouvelles intercommunalités ont choisi de soutenir les jeunes installés

Le syndicat Jeunes Agriculteurs du Loiret a appelé les EPCI à voter en faveur d’un dégrèvement temporaire de la TFPNB pour aider au renouvellement des générations en agriculture.Mi-août, le syndicat Jeunes Agriculteurs du Loiret a écrit aux seize Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI), pour les inciter à adopter une disposition fiscale permettant le dégrèvement temporaire de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) en faveur des jeunes agriculteurs bénéficiant des aides à l’installation. Six intercommunalités ont pris une délibération en ce sens courant septembre et ce pour une durée de 5 ans, ce qui porte à neuf le nombre total d’EPCI soutenant les jeunes agriculteurs dans le Loiret. Un coup de pouce non négligeable dans le contexte agricole actuel.

Par le passé, le syndicat avait déjà lancé plusieurs campagnes d’information en faveur du dispositif (prévu par l’article 1647-00 bis du code général des impôts) auprès des collectivités à fiscalité propre. A la dernière en date, organisée après les élections municipales, dix-huit communes et 4 EPCI avaient délibéré favorablement. Cet été, le syndicat JA a mis en place une nouvelle campagne ciblant cette fois-ci les intercommunalités, car ces dernières, suite à leurs fusions en janvier dernier, devaient harmoniser leur fiscalité avant le 1er octobre.

Jeunes Agriculteurs du Loiret se réjouit des premières délibérations favorables prises par les conseils communautaires et invite les 7 autres à les imiter « pour conserver un dynamisme rural ». Ces dégrèvements s’appliqueront à partir du 1er janvier 2018 uniquement aux jeunes installés à compter du 1er janvier de l’année de la délibération.

La liste des 157 communes et des 9 intercommunalités ayant opté pour le dégrèvement  est disponible sur simple demande auprès du syndicat JA au 02.38.71.91.31 ou jeunes-agriculteurs-45@orange.fr.

Lire la suite

Coup d’envoi de « Raconte-nous la ferme »

L'association de communication des Jeunes Agriculteurs du Loiret (AJIR) organise des visites de ferme pour initier les écoliers à l'agriculture loiretaine.Faire découvrir le métier d'agriculteur aux enfants, c'est l'objectif de l'opération "Raconte-nous la ferme" qui revient pour une dix-septième édition.

Le principe ? Permettre aux écoliers du Loiret de visiter une exploitation agricole et ainsi de découvrir, à travers les animaux et les cultures, les métiers de la terre et les productions locales. La ferme est aussi un lieu privilégié pour les éduquer à l'environnement et leur faire prendre conscience de l'existence des rythmes biologiques.

La ferme, un lieu d'apprentissage

L'opération se déroule en deux temps. L'agriculteur intervient en classe pour  présenter son métier, ses productions, sa manière de travailler... à l'aide de différents supports pédagogiques. Il accueille ensuite les élèves sur son exploitation pour qu'ils s'imprègnent de la vie agricole et complètent les notions vues en classe. Les visites sont préparées au préalable avec l'enseignant pour qu'elles s'articulent parfaitement avec le programme scolaire ou le projet pédagogique de la classe.

Modalités

"Raconte-nous la ferme" est une opération de sensibilisation à l’agriculture, proposée par l'association des Jeunes agriculteurs pour les Initiatives Rurales (AJIR), en partenariat avec la Banque Populaire Val de France.  Le coût du transport des enfants est pris en charge par la Banque Populaire Val de France. Cette opération s’adresse aux écoles maternelles et primaires du département (jusqu'au CE2). Inscriptions limitées. Pour en savoir plus, contactez l'AJIR au 02 38 71 91 31 ou ajir45@orange.fr.

Mieux piloter son exploitation avec «JA’ffine »

Lors du Comité de pilotage régional, les référents JA’prog ont testé en avant-première la nouvelle version de JA’ffine, un logiciel créé par JA Centre, pour faciliter le pilotage de son exploitation.Un comité de pilotage régional s’est tenu le 21 septembre au siège du Crédit Agricole à Saint Jean-de-Braye, en présence des référents départementaux JA pour faire le point sur les dernières avancées concernant « JA’prog ».

Porté par JA Centre en partenariat avec le Crédit Agricole des Régions du Centre (CAR Centre), JA’prog est un projet régional qui vise à accompagner les jeunes installés dans le pilotage de leur exploitation. Dans ce cadre, trois outils d’aide à la décision, simples d’utilisation, ont été mis au point ces dernières années. L’un d’eux, baptisé « JA’ffine » permet, en quelques clics, de calculer ses coûts de production (en grandes-cultures et élevages herbivores) et ainsi d’optimiser la gestion de son exploitation.

 JA’ffine évolue et passe en version 2.0

Après plusieurs années d’utilisation, l’application « JA’ffine », développée avec le tableur Excel, va très prochainement évoluer en plateforme web. Cette nouveauté, dévoilée lors du COPIL régional, « apporte un meilleur confort d’utilisation et facilite les mises à jour » explique Nicolas Tripot-Fouteau, référent JA’Prog pour le Loiret. En outre, la version 2.0 va permettre un déploiement de l’outil dans la France entière et rendra possible la comparaison entre agriculteurs.

JA’ffine sera téléchargeable à partir de mi-octobre, directement en ligne sur le site : https://agrijaprog.com/, au prix de 190 € pour trois années d’utilisation (puis 90 € le renouvellement de l’abonnement pour 3 ans). Des formations baptisées « un premier pas vers mes calculs de coûts de production », mises en place par JA accompagneront le déploiement et permettront de bénéficier de l’outil à tarif préférentiel. Dans le Loiret, une session devrait se tenir dans le Montargois en décembre. Pour en savoir plus, contactez JA Loiret au 02.38.71.91.31 ou jeunes-agriculteurs-45@orange.fr

Record d'affluence à Terre en fête !

L'événement itinérant des Jeunes Agriculteurs a connu un franc succès le week-end dernier à Beaune-la-Rolande. © Elodie MASSINGLa foule était au rendez-vous ce week-end pour la sixième édition de "Terre en fête". Cet événement des Jeunes Agriculteurs du Loiret dont l'organisation était déléguée cette année aux échelons de Beaune-la-Rolande et du Pithiverais, a rassemblé près de 3.500 visiteurs rien que sur la journée de dimanche. Un record et une belle récompense pour les organisateurs !

Les festivités ont débuté dès le samedi après-midi par des jeux "internes JA" quelque peu perturbés par une météo capricieuse. S'en est suivi un dîner-concert sous chapiteau qui s'est déroulé à guichets fermés, ponctué d'une course de Moiss'batt-cross nocturne : une grande première dans le Loiret très attendue et appréciée.

Le lendemain, la foule des grands jours a envahi le site d'une dizaine d'hectares. Dans l'allée principale se tenaient de part et d'autre un marché de producteurs locaux et une exposition d'animaux de la ferme avec la mascotte officielle, un mâle de race Blonde d'Aquitaine baptisé Magnum.

Pour la troisième année consécutive, Terre en fête a accueilli le concours départemental de vaches laitières, en partenariat avec l'association Prim'Holstein Loiret. Une cinquantaine de vaches et génisses ont concouru sous l'œil avisé du juge Fanny PARISSE. Le titre de "Grande championne du Loiret" a été remporté par My Way EHB de l'EARL les Fromenteries à Cléry-Saint-André. Félicitations à son propriétaire Sébastien Bonamy.

Moiss'batt show

Les courses de Moiss'batt-cross, l'une des attractions phares de la fête JA, ont ravi le public. Aux premiers vrombissements des moteurs, la foule s'amassait aux abords du circuit pour contempler le spectacle. Les quatre manches ont mis à rude épreuve les machines. Les équipages de Briare, Pithiviers et Château-Landon ont dû déclarer forfait, suite à des pannes mécaniques. L'Arcandière, boostée cet hiver avec un nouveau moteur plus puissant, s'est retournée lors de la finale, sans gravité pour le pilote. L'indétrônable "Pucelle" conduite par Florent Guilloteau s'est une nouvelle fois imposée devant la locale de l'étape qui termine seconde.

Les visiteurs ont également apprécié la course de Tracteurs-tondeuses'cross. Cette année, huit bolides, qui se prenaient parfois pour des auto-tamponneuses, ont pris le départ pour des manches de dix minutes.

Terre en fête était aussi le cadre du championnat départemental de labour. Germain Durand et Alexandre Gitton, ont respectivement remporté les finales en planches et à plat et se sont qualifiés, de ce fait, pour le championnat régional 2018.

Exposition de matériel agricole, démonstrations de moisson d'antan, village des partenaires, labyrinthe de paille, baptême d'hélicoptère, courses de tracteurs à pédales, gymkhana ... les activités étaient multiples et variées.

Préparer une manifestation de cette ampleur est une lourde tâche, mais le résultat était à la hauteur des efforts fournis. Une fête réussie où tout le monde a pris plaisir à célébrer l'agriculture, malgré une conjoncture maussade à l'image du temps de ce dimanche.

Lire la suite

Terre en fête, c'est ce week-end !

Affiche tef vfDepuis samedi dernier, les bénévoles s'activent pour aménager le terrain qui va accueillir les 9 et 10 septembre prochains la sixième édition de "Terre en fête". Cela fait près d'un an que les Jeunes Agriculteurs (JA) des échelons de Beaune-la-Rolande et du Pithiverais préparent ce grand rendez-vous annuel destiné à promouvoir l'agriculture loiretaine. Comme leurs prédécesseurs, ils ne feront pas dans la demi-mesure !

Moiss'batt'cross "by night"

Le coup d'envoi sera donné samedi à 15 heures avec les jeux inter-JA. En équipes de 3 à 5 joueurs, les échelons JA et les organisations agricoles s'affronteront lors d'épreuves amusantes. A la clé, quelques récompenses pour les challengers, mais surtout un bon moment de convivialité. Ces mini-olympiades seront suivies à 19h30 par une soirée paëlla agrémentée d'une course de Moiss'batt'cross à la tombée de la nuit (nouveauté 2017). Le groupe Arno Wolden & Jeroboam mettra l'ambiance et fera danser les convives jusqu'à tard dans la nuit. La billetterie, ouverte début août, affiche complet depuis quelques jours.

Un florilège de compétitions

Le lendemain, les réjouissances reprendront à 10 heures. Après l'inauguration officielle en milieu de matinée avec les élus locaux, les compétitions cadenceront cette seconde journée de festivités. Les meilleurs laboureurs du Loiret tenteront ainsi de décrocher le titre de "Champion départemental". Cette discipline requiert un solide savoir-faire et une grande habilitée. Pour la troisième année consécutive, Terre en fête sera également le cadre du concours départemental de vaches laitières. Une cinquantaine de spécimens seront exposés en partenariat avec l'association Prim' Holstein Loiret. Les courses de vieilles moissonneuses-batteuses transformées en "Formule 1 des champs" reprendront le dimanche. Une dizaine de bolides, dont deux de Seine-et-Marne, seront sur la ligne de départ du "Grand prix du Loiret". En parallèle se tiendront une course de Tracteurs-tondeuses cross ainsi qu'un gymkhana pour tester son agilité au volant d'un tracteur.

Outre les compétitions mécaniques, de nombreuses animations en lien avec la thématique agricole seront au programme. Comme à l'accoutumée, les concessionnaires, les organisations professionnelles et les établissements de l'enseignement agricole participeront à cette grande opération de communication. Grâce à quelques passionnés et collectionneurs, les visiteurs pourront découvrir les outils utilisés autrefois pour les travaux des champs et assister à une démonstration de moisson d'antan. Pour prendre un peu de hauteur, des baptêmes d'hélicoptères seront proposés dimanche pour admirer la campagne Beaunoise vue du ciel.

Priorité au terroir

Le millésime 2017 mettra à l'honneur notre riche terroir. Les repas proposés le samedi soir et le dimanche midi seront principalement cuisinés avec des produits régionaux de qualité et de saison, une volonté affichée par les organisateurs. D'autre part, un marché fermier, riche en saveurs, se tiendra dans l'enceinte de la fête.

Les enfants ne seront pas oubliés ! Labyrinthe de paille, course de tracteurs à pédales, mini-ferme, barbes à papa et crêpes... et bien d'autres surprises et distractions les attendront ce week-end.

Les Jeunes Agriculteurs ne ménagent pas leurs efforts pour que cette sixième édition soit une réussite. Ils vous attendent nombreux ce week-end à Beaune-la-Rolande, pour découvrir l'agriculture d’aujourd’hui, une agriculture à la fois innovante et héritière de savoir-faire ancestraux.

Lire la suite

"Un Dimanche à la campagne" à Orléans le 20 août prochain !

Un DImanche à la campagne le 20 août 2017 - quai Chatelet à Orléans"Agriculture : le saviez-vous" tel sera le thème de la 25ième édition d' «Un Dimanche à la campagne». Cet événement, orchestré par l'association de communication des Jeunes Agriculteurs du Loiret, se déroulera le dimanche 20 août, de 9h à 18h, sur le quai du Châtelet à Orléans. Comme chaque année, les organisateurs ont concocté un programme riche et varié pour les quelque 4.000 visiteurs attendus, dont voici un aperçu.

"L'objectif de cette fête est de présenter une vitrine de l'agriculture départementale dans toute sa diversité" explique Anthony Paris, trésorier de l'association AJIR et responsable de l'événement. Ainsi, une ferme pédagogique avec veaux, vaches, moutons, chèvres, cochons sans oublier les animaux de la basse-cour, sera implantée en plein cœur d'Orléans. Autour de cette ferme, le public pourra profiter de nombreuses animations gratuites dont des démonstrations de traite des vaches et des ânesses. Il pourra également observer en direct des éclosions d'œufs de poule. En tout, une cinquantaine de poussins devraient voir le jour le 20 août à Orléans.

Le "Made in Loiret" à l'honneur

Lors de cette journée, une part belle sera faite aux produits du terroir avec un marché fermier rempli de saveurs. Fruits et légumes de saison, miel et autres produits de la ruche, confiture de Sologne, poissons de Loire, viandes et charcuteries...une large palette de produits régionaux, directement issus des exploitations, sera proposée par une vingtaine de producteurs. Il y aura même des produits cosmétiques au lait d'ânesse et de la laine de mohair pour tricoter des pulls chauds en prévision de l'hiver.

Le terroir Loiretain sera également mis à l'honneur sur le pôle restauration tenu par les Jeunes Agriculteurs. Au menu cette année, du melon cultivé à Binas aux portes du Loiret avec en plat du jour des saucisses de porc du Gâtinais accompagnées de frites Beauceronnes en robe des champs. Quant au dessert, suspense jusqu'au 20 août !

A la découverte des grandes cultures

Mais le Loiret, c'est avant tout les grandes cultures. Aussi, diverses animations seront proposées sur les céréales et les oléo-protéagineux. Un boulanger Abraysien viendra notamment confectionner sur place du pain au levain préparé avec de la farine provenant du Moulin des Gaults à Poilly-lez-Gien (45). Celle-ci  est obtenue par l'assemblage de différentes variétés de blé cultivées principalement dans le Loiret et l'Yonne. Saurez-vous résister à la bonne odeur du pain chaud ? A deux pas de là, des graines de colza seront pressées mécaniquement pour en extraire de l'huile. Les résidus, appelés tourteaux, serviront à l'alimentation du bétail. A découvrir également, un robot de désherbage qui fait la différence entre la culture et les mauvaises herbes. Cette technologie sera présentée par la Chambre d'agriculture du Loiret, partenaire de l'événement.

D'autres animations compléteront ce programme déjà riche, comme un atelier de tressage de paille enrichi d'une exposition de croix de moisson et autres objets décoratifs, une salle de traite mobile pour apprendre le métier d'éleveur, des courses de tracteurs à pédales... Durant une journée, Orléans vivra au rythme de la campagne !

"Agriculture : le saviez-vous" tel sera le thème de la 25ième édition d' «Un Dimanche à la campagne». Cet événement, orchestré par l'association de communication des Jeunes Agriculteurs du Loiret, se déroulera le dimanche 20 août, de 9h à 18h, sur le quai du Châtelet à Orléans. Comme chaque année, les organisateurs ont concocté un programme riche et varié pour les quelque 4.000 visiteurs attendus, dont voici un aperçu.

"L'objectif de cette fête est de présenter une vitrine de l'agriculture départementale dans toute sa diversité" explique Anthony Paris, trésorier de l'association AJIR et responsable de l'événement. Ainsi, une ferme pédagogique avec veaux, vaches, moutons, chèvres, cochons sans oublier les animaux de la basse-cour, sera implantée en plein cœur d'Orléans. Autour de cette ferme, le public pourra profiter de nombreuses animations gratuites dont des démonstrations de traite des vaches et des ânesses. Il pourra également observer en direct des éclosions d'œufs de poule. En tout, une cinquantaine de poussins devraient voir le jour le 20 août à Orléans.

Le "Made in Loiret" à l'honneur

Lors de cette journée, une part belle sera faite aux produits du terroir avec un marché fermier rempli de saveurs. Fruits et légumes de saison, miel et autres produits de la ruche, confiture de Sologne, poissons de Loire, viandes et charcuteries...une large palette de produits régionaux, directement issus des exploitations, sera proposée par une vingtaine de producteurs. Il y aura même des produits cosmétiques au lait d'ânesse et de la laine de mohair pour tricoter des pulls chauds en prévision de l'hiver.

Le terroir Loiretain sera également mis à l'honneur sur le pôle restauration tenu par les Jeunes Agriculteurs. Au menu cette année, du melon cultivé à Binas aux portes du Loiret avec en plat du jour des saucisses de porc du Gâtinais accompagnées de frites Beauceronnes en robe des champs. Quant au dessert, suspense jusqu'au 20 août !

A la découverte des grandes cultures

Mais le Loiret, c'est avant tout les grandes cultures. Aussi, diverses animations seront proposées sur les céréales et les oléo-protéagineux. Un boulanger Abraysien viendra notamment confectionner sur place du pain au levain préparé avec de la farine provenant du Moulin des Gaults à Poilly-lez-Gien (45). Celle-ci  est obtenue par l'assemblage de différentes variétés de blé cultivées principalement dans le Loiret et l'Yonne. Saurez-vous résister à la bonne odeur du pain chaud ? A deux pas de là, des graines de colza seront pressées mécaniquement pour en extraire de l'huile. Les résidus, appelés tourteaux, serviront à l'alimentation du bétail. A découvrir également, un robot de désherbage qui fait la différence entre la culture et les mauvaises herbes. Cette technologie sera présentée par la Chambre d'agriculture du Loiret, partenaire de l'événement.

D'autres animations compléteront ce programme déjà riche, comme un atelier de tressage de paille enrichi d'une exposition de croix de moisson et autres objets décoratifs, une salle de traite mobile pour apprendre le métier d'éleveur, des courses de tracteurs à pédales... Durant une journée, Orléans vivra au rythme de la campagne !

Lire la suite