Accueil

Terre en fête : Soirée de remerciements

Soirée de remerciements en l’honneur des partenaires et bénévoles qui ont contribué au succès de la dernière édition.Près de deux mois après la septième édition de « Terre en fête », Jeunes Agriculteurs du Loiret a convié l’ensemble des partenaires et bénévoles qui ont œuvré à la réussite de cette journée, dans le but de les remercier. La soirée, qui s’est tenue vendredi dernier à la salle des fêtes de Charmont-en-Beauce, a réuni une cinquantaine de personnes.

L’édition 2018 de « Terre en fête », placée sous le triple signe de la convivialité, de l’échange et de l’innovation a rassemblé plus de 3.500 visiteurs à Greneville-en-Beauce le 2 septembre dernier. Une fréquentation-record qui s’explique par une météo clémente et une belle programmation imaginée par les Jeunes Agriculteurs de Neuville – Outarville, qui en avaient la délégation cette année.

Dans son allocution, lors de la soirée de remerciements, Laura Bes, la présidente du Comité d’organisation 2018 a souligné que « le syndicat JA  avait à cœur de partager avec le grand public, de valoriser  le métier mais surtout de promouvoir l’agriculture d’aujourd’hui et de demain ». L’élue JA a remercié chaleureusement son équipe. « Merci pour votre travail. Comme disait Marcel Achard, ‘il n’y a que dans les dictionnaires que la réussite vient avant le travail ‘.» Elle a également remercié les partenaires qui ont permis la tenue de cette journée festive.

Maxime Buizard Blondeau, le président de Jeunes Agriculteurs du Loiret, a pris brièvement la parole, pour féliciter Laura Bes et les Jeunes Agriculteurs de Neuville Outarville. Il a rappelé que la prochaine édition sera organisée par l’échelon JA Gâtinais Est, présidé par Pierrick Pigot. « Beau défi à venir. Passer après Laura et les JA de Neuville Outarville ne sera pas facile ! » a-t-il conclu sur le ton de l’humour.

Un film retraçant les 9 mois de préparation a été projeté à l’issue des discours.

Edito : Paris végétalise ses toitures, le Loiret artificialise ses champs

Maxime Buizard Blondeau, président Jeunes Agriculteurs du LoiretLe 26 octobre dernier, un important projet de panneaux photovoltaïques au sol était révélé par notre quotidien départemental. On y lit que 90.000 panneaux, soit 42 hectares, vont être installés dans le Giennois. Cette énergie mettrait « tout le monde d'accord ». Nous avons patiemment attendu quinze jours, espérant une réaction des élus locaux, de l'administration ou des associations de défense de la nature. Malheureusement rien !

Par l'utilisation énergétique des sous-produits, l'implantation raisonnée d'éoliennes et la construction de méthaniseurs, les agriculteurs prennent leur part au développement des énergies renouvelables. Et nous sommes les premiers installateurs de panneaux photovoltaïques sur les toits de nos hangars et bâtiments de production. Quelle logique à couvrir ces terres arables ? Une logique purement financière. Il n'y a derrière ce projet et les nombreux autres à venir, que le seul intérêt pécunier. Oui, les panneaux solaires rapportent plus au propriétaire qu'un fermage. Et alors ?

Devons-nous convertir toutes nos exploitations en « fermes énergétiques » ?
Il y a quelques mois, le Premier ministre engageait le gouvernement vers l'objectif de zéro artificialisation des terres agricoles d'ici 2050. Un bien beau discours qui ne correspond pas aux actes. Alors, Mesdames et Messieurs les élus, ayez une vision à long terme ! Que deviendront ces panneaux dans vingt ans ? Qui se chargera de les retirer et les recycler ?

Qui gagnera le plus, le territoire ou des multinationales ? Il y a suffisamment de toitures sur les centres commerciaux et les zones d'activités du Loiret pour accueillir des centaines d'hectares de panneaux solaires. Les futurs bâtiments des zones d'activités en développement, qui ont pris de manière irréversible notre terre, sont bien plus adaptés que nos champs. Vous avez la possibilité, même l'impératif moral, de le prescrire dans vos Plans locaux d'urbanisme. Commençons par couvrir tous les bâtiments et parkings avec des panneaux photovoltaïques et après nous pourrons discuter de l'utilisation de nos champs.

Maxime BUIZARD BLONDEAU, président JA Loiret

(Edito paru dans le Loiret Agricole et Rural du 9 novembre 2018)

Un « Festi’ferme » pour montrer les coulisses de l’agriculture

Festi ferme, un nouvel événement en préparation pour juin 2019« Festi’ferme », tel est le nom donné au troisième événement Jeunes Agriculteurs en préparation pour le premier week-end de juin 2019. Le comité d’organisation, composé des membres de l’échelon Loire Beauce, s’est réuni jeudi dernier à Dry, sous la conduite de leur président Gabriel Beaulieu.

L’objectif de cet événement est de faire découvrir au grand public les coulisses de l’agriculture de la fourche à la fourchette. Et quoi de mieux qu’une ferme pour communiquer sur le métier ? C’est donc sur une exploitation et plus exactement sur celle de Romain et Philippe Gillet, située à Dry, que se tiendra la première édition de « Festi’ferme », un événement qui a vocation à être reconduit chaque printemps. Pour attirer un large public, la ferme sera le théâtre de nombreuses animations agricoles et musicales.

La réunion du 18 octobre dernier, qui a rassemblé une quinzaine de participants, a permis de réfléchir à la programmation du week-end et à l’agencement du site. Outre des visites guidées de l’exploitation de polyculture-élevage laitier, un circuit balisé sera aménagé dans un champ pour présenter les productions agricoles du Loiret et leurs débouchées. Un marché de produits locaux, des courses de Moiss’batt’cross, un dîner spectacle 100% terroir, des tours de tracteurs, des concerts et bien d’autres surprises seront à l’affiche ! Réservez dès à présent votre week-end des 1 et 2 juin.

Conseil départemental : entre bilan et projets

Echanges et partages d’expérience entre les représentants locaux et départementaux.Un conseil départemental, instance qui regroupe les présidents et secrétaires généraux des onze échelons locaux JA, s’est tenu le 8 octobre à Nesploy.

La réunion, présidée par Florent Guilloteau, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs du Loiret, a permis de faire le point sur l’activité des échelons, très soutenue ces derniers mois, et les projets qui les animent actuellement. Bon nombre d’entre eux se sont mobilisés cet été pour faire (re)découvrir leur métier, lors des foires, comices et autres fêtes. La saison estivale a également été propice à l’organisation de repas festifs et conviviaux, des événements toujours fédérateurs pour les adhérents. Côté projets, les antennes Gâtinais Est et Loire Beauce viennent de débuter les préparatifs de « Terre en fête 2019 » et d’un second grand rendez-vous destiné à faire découvrir au grand public les coulisses de l’agriculture. L’échelon du Pithiverais a, quant à lui, planifié un voyage de trois jours en Allemagne mi-décembre et celui de Jargeau, l’organisation de son bal annuel le 2 février.

La réunion a également été l’occasion de préparer des prochaines échéances à venir, à commencer par les assemblées générales cantonales. Ces dernières doivent toutes, exceptionnellement se tenir avant la fin de l’année, une décision du conseil d’administration départemental. Plusieurs d’entre elles sont d’ailleurs déjà programmées. Celle des JA de Neuville-Outarville se tiendra le 19 décembre à Paris et sera complétée par une visite de l’assemblée nationale. JA Gâtinais Est prévoit, quant à eux, d’organiser la leur le 13 décembre.

La fin d’année sera particulièrement chargée pour le syndicat, JA Loiret ayant décidé d’organiser sa première Université d’hiver départementale les 7 et 8 décembre. Ce grand rassemblement, ouvert aux administrateurs, présidents et secrétaires généraux des échelons locaux, sera un temps fort de réflexion et d’échanges sur le réseau, mais aussi de formation. L’année va se terminer comme elle a commencé au sein du réseau JA : sur les chapeaux de roue !

Terre en fête 2019 se prépare dès maintenant

Réunion de lancement des préparatifs de Terre en fête 2019.Le 5 octobre, les membres des Jeunes Agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est 45 se sont retrouvés au GDA de Chuelles, pour la réunion de lancement des préparatifs de la 8ème édition de Terre en fête, programmée le 1er septembre 2019. Etaient également présents le Président des Jeunes Agriculteurs du Loiret, Maxime Buizard Blondeau et la Responsable Communication, Laura Bes.

Depuis 7 ans, Terre en fête, manifestation annuelle des Jeunes Agriculteurs du Loiret, tourne dans le département, pour toucher un large public. Cet événement, théâtre du championnat départemental de labour et du Moiss’batt’cross, permet de faire découvrir l’agriculture, ceci dans une ambiance festive et conviviale, reflet parfait de l’état d’esprit du réseau JA.

Une année de préparation

Après Saran en 2015, Poilly-lez-Gien en 2016, Beaune-la-Rolande en 2017 et récemment Greneville-en-Beauce, la fête revient à l’est du département l’an prochain. Une annonce faite par le président JA Loiret le 2 septembre, lors du discours inaugural de la dernière édition. Cela faisait 5 ans que Terre en fête n’avait pas eu lieu dans le secteur.

« La mise en place d’un tel événement nécessite un travail important et une organisation sans failles » a rappelé Laura Bes, qui a eu la mission de coordonner la dernière édition en date. Fort des expériences passées et de l’accompagnement de JA Loiret, l’antenne locale entame sereinement les préparatifs, sous la conduite de leur président Pierrick Pigot.

La première réunion du comité de pilotage, qui a réuni une vingtaine de JA, a permis de définir les grandes lignes de la fête à venir. Les sports mécaniques seront à l’honneur. En plus du traditionnel concours de labour et de la course de Moiss’batt’cross, deux animations phares de Terre en fête,  une manche féminine de Moiss’batt’cross ainsi qu’une compétition de Traines-culs enrichiront le programme des réjouissances. Mini-ferme, marché du terroir, exposition de matériel, démonstration de moisson d’antan, baptême de l’air et bien d’autres animations… devraient compléter l’affiche. Les JA se sont repartis les tâches et démarches à effectuer. Ils feront le point sur les avancées et prendront collégialement les décisions lors des comités de pilotage qui se tiendront chaque début de mois. La priorité du moment est de trouver un site d’une quinzaine d’hectares, si possible proche de l’agglomération Montargoise, pour accueillir cette fête agricole.

Si vous voulez contribuer de quelque façon que ce soit à la réussite de ce projet, n’hésitez pas à contacter les Jeunes Agriculteurs du Loiret au 02.38.71.91.31 ou ja.loiret@gmail.com

Réunion du groupe Communication JA

Prochain groupe Communication JA le 26 novembreUn groupe de travail « Communication » s’est tenu le 3 octobre à Nesploy, sous la conduite de Laura Bes, responsable Communication. Cette instance, ouverte à tous les membres du réseau Jeunes Agriculteurs du Loiret, a pour mission de proposer au Conseil d’administration une stratégie de communication pour promouvoir l’agriculture et les métiers connexes, et au-delà, les actions et les positions du syndicat JA.

De nombreux sujets étaient à l’ordre du jour de la réunion. Parmi eux, le troisième événement JA en préparation pour le week-end du 1 et 2 juin 2019. Gabriel Beaulieu, président JA Loire Beauce a présenté les grandes lignes du projet, qui a pour objectif de faire découvrir au grand public les coulisses de l’agriculture.

Le groupe de travail s’est également penché sur la conception et l’aménagement d’un stand JA attrayant pour optimiser au mieux la participation du syndicat dans les comices, foires et autres événements qui ponctuent l’année. Achat de stands, réactualisation de la plaquette JA et développement d’animations ont été actés.

Les thèmes des deux prochains concours photos ont été arrêtés. C’est « récolte d’automne » pour le mois d’octobre et « semis d’automne » pour novembre. Pour participer et tenter de gagner un tee-shirt JA, les participants doivent envoyer leurs plus beaux clichés (dans la limite de 3) sur le thème imposé avant le 20 de chaque mois à l’adresse mail suivante : ja.loiret@gmail.com

Dépaysement agricole aux Pays-Bas

 

Les Jeunes Agriculteurs de Jargeau – Châteauneuf/Loire se sont rendus, le temps d’un week-end, aux Pays-Bas pour y découvrir l’agriculture à la sauce hollandaiseAvec l’appui de la société Wigerd Van den Berg avec laquelle travaille Adrien Coppoolse, le président des Jeunes Agriculteurs de Jargeau-Chateauneuf/Loire, une dizaine de JA se sont rendus en Hollande mi-septembre, pour un voyage d’études. Ce périple de deux jours et demi fut riche en découvertes.

La première escale fut Berg Fourage. L’entreprise, spécialisée dans l’import/export, transforme 40 tonnes de paille par jour en paille broyée et dépoussiérée, conditionnée en sacs de 25 kg pour les engraisseurs de veaux de lait. La société s’est donné pour objectif « d’avoir zéro perte ». Les déchets sont ainsi transformés en bouchons de poussière. Vendus 150 € la tonne, ces granulés sont utilisés comme litière dans les bâtiments de volailles. Berg Fourage dispose également de ses propres sociétés de transport et de fabrication de remorque.

Les Jeunes Agriculteurs ont ensuite visité un élevage porcin de 3.500 truies, qui vise la production de 100.000 porcelets par an. Cette mégaferme possède sa propre usine d’aliments ainsi que quatre unités de méthanisation, qui chauffent l’usine et les bâtiments d’élevage. 55 personnes travaillent sur le site.

Pour finir, le groupe de JA a fait étape dans une ferme laitière de 700 vaches élevées en stabulation à logettes sur sol en caillebotis et équipée d’un Distributeur Automatique de Concentré (DAC). L’exploitation, hautement spécialisée pour comprimer les coûts, dispose d’une salle de traite rotative de 50 places.

Au cours de ce séjour, les Jeunes Agriculteurs se sont également octroyé quelques pauses touristiques pour découvrir la capitale Amsterdam ainsi que la ville de Bruges, située sur la route du retour.

Ce voyage, en partie financé avec les recettes de leur bal annuel, leur a permis de découvrir l’agriculture hollandaise : une agriculture très intensive et hautement spécialisée dans un pays à forte pression foncière. Les Jeunes Agriculteurs sont rentrés motivés et inspirés par leurs observations. Le groupe, plus soudés que jamais, envisage de renouvelé l’aventure pour découvrir d’autres agricultures.

Conseil d'administration de rentrée

Après un été axé sur la communication grand public, Jeunes Agriculteurs du Loiret a repris le chemin des réunionsRéunis le 10 septembre au soir à Nesploy, le conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs du Loiret a ouvert la séance par le bilan des fêtes agricoles qui ont ponctué la saison estivale.

Comme à l’accoutumée, les échelons locaux du syndicat ont prêté main-forte dans l’organisation des comices des arrondissements de Gien et de Montargis. Le président, Maxime Buizard Blondeau, était d’ailleurs l’invité d’honneur de ce dernier.

En outre, le syndicat a mis sur pied, par le biais de son association AJIR, la 26ème édition d’ « Un Dimanche à la campagne » le 19 août dernier en plein cœur d’Orléans. Autour d’un marché de producteurs, le syndicat et ses partenaires se sont employés à faire découvrir les métiers de l’agriculture. L’événement a attiré une foule de visiteurs tout comme la 7ème édition de « Terre en fête », qui s’est tenue le 2 septembre à Greneville-en-Beauce. Ce rassemblement, également organisé par JA Loiret avec l’appui de la section locale de Neuville-Outarville, a attiré plus de 3.500 visiteurs. Un record  et un défi pour JA Gâtinais Est qui reprendra l’année prochaine le flambeau de cette désormais traditionnelle fête de l’agriculture.

L’ordre du jour comportait un point relatif au GFA Mutuel. Thème de la dernière assemblée générale du syndicat, le déploiement dans le Loiret d’un tel système de portage du foncier agricole, tient à cœur aux élus JA. Ce système qui a fait ses preuves dans la Marne, peut offrir une alternative aux agriculteurs confrontés à l’achat de terres et faciliter l’installation des jeunes. Un groupe de travail conjoint avec la FDSEA du Loiret planche depuis quelques mois sur le sujet. Une présentation de l’organisation sera faite cet automne.

Au cours de ce conseil d’administration, il a aussi été question des prochaines élections Chambre d’agriculture. Comme lors des précédents scrutins, la section départementale des Jeunes Agriculteurs et la FDSEA du Loiret vont constituer une liste commune. Les deux syndicats, avec l’appui de leurs réseaux respectifs, travaillent actuellement à l’élaboration d’un projet syndical ambitieux.