Jeunes Agriculteurs du Loiret

Les Jeunes Agriculteurs sur le(s) pont(s) !

Barrage filtrant sur le pont de Sully-sur-LoireDans le cadre d’un mot d’ordre national intitulé « France, veux-tu encore de tes paysans ? », Jeunes Agriculteurs du Loiret a appelé ses adhérents à se mobiliser le 8 octobre de 11h à 14h. L’objectif était double : adresser un premier avertissement au gouvernement français et interpeller les citoyens sur la détresse du monde agricole.

Avec quelques tracteurs, les Jeunes Agriculteurs du Loiret ont rapidement pris le contrôle des ponts de Gien (le vieux pont), Sully-Sur-Loire, Jargeau, Orléans (pont de l’Europe) et Meung-sur-Loire le 8 octobre. Durant trois heures, ils ont filtré la circulation et distribué 500 kg de pommes et 3.000 tracts aux usagers de la route, qui se sont montrés plutôt compréhensifs et bienveillants.

Au niveau national, une centaine d’actions similaires ciblant les axes routiers et les grandes agglomérations se sont déroulées le même jour pour dénoncer : « l’agribashing », « les accords de libre-échange néfastes » et « la surtransposition des normes ».

Cette action « a été une parfaite réussite » a affirmé le secrétaire général des Jeunes Agriculteurs du Loiret Florent Guilloteau, dans un message de remerciements à l’attention des présidents locaux. Elle a permis de « faire entendre notre voix tout en gardant la sympathie de la population ».

En fin de journée, une réunion était prévue au ministère. « La colère du monde agricole, le ras-le-bol généralisé des transpositions et autres surenchères administratives, le besoin de considération, de confiance et de reconnaissance, d’un Etat bienveillant et protecteur » ont été portés avec détermination par nos représentants nationaux auprès du ministre de l’agriculture.

Ce premier avertissement n’est qu’une étape. « Si l’Etat ne nous entend pas, nous serons amenés à durcir le ton » a promis Samuel Vandaele, le président de Jeunes Agriculteurs. Une action sur l’étiquetage de l’origine des produits est d’ores-et-déjà prévue la semaine prochaine. Une nouvelle mobilisation nationale est également annoncée fin octobre.

#SauveTonPaysan