Du changement en perspective

Les Jeunes Agriculteurs du Loiret, au travers de leur association AJIR, travaillent à redorer l’image de l’agriculture auprès du grand public et des scolaires.Le groupe Communication, réunissant les membres des Jeunes Agriculteurs du Loiret et de l’Association des Jeunes pour les initiatives Rurales (AJIR), s’est réuni le 30 mai au soir à Nesploy, pour, principalement, avancer sur les préparatifs « d’Un Dimanche à la campagne ».

Vitrine de l’agriculture loiretaine, de ses métiers et des filières, le « Dimanche à la campagne » fait un lien entre le monde agricole et le grand public depuis bientôt 26 ans. L’édition 2018, qui se tiendra le 19 août sur le quai du Châtelet à Orléans, multipliera les animations ludiques et pédagogiques en particulier sur le « soja », thème de cette année.

« L’événement sera un moment propice aux échanges et à la bonne humeur» souligne Laura Bes, responsable Communication des Jeunes Agriculteurs du Loiret. Au total, une cinquantaine d’agriculteurs seront présents dès 9 heures pour faire découvrir leur métier, leurs pratiques et répondre à toutes les questions du grand public.

Côté programmation, peu de changements annoncés par rapport à l’an passé. Marché du terroir, mini-ferme, démonstrations en tous genres constitueront le gros de l’affiche. La nouvelle équipe JA-AJIR a, néanmoins, entamé une réflexion pour faire évoluer l’événement dès 2019. Une première rencontre avec Monsieur Foussier, adjoint au maire d’Orléans, s’est d’ailleurs tenue le lendemain du groupe de travail, pour prendre la température. Ce dernier s’est montré à l’écoute de toute proposition.

Au cours de la réunion, il a aussi été question du devenir de l’opération « Raconte-nous la ferme ». Depuis une bonne vingtaine d’années, l’association AJIR propose aux écoliers du Loiret de s’initier à l’agriculture, au travers notamment d’une visite de ferme. Les membres du groupe Communication souhaitent revoir le concept, pour faciliter l’engagement des agriculteurs dans l’opération. Ils envisagent ainsi de proposer une « formule plus standardisée qui sera plus rassurante pour les agriculteurs et enseignants » explique Laura Bes. Une rencontre avec la Banque Populaire Val de France, partenaire exclusif de l’opération, est d’ores-et-déjà programmée pour avancer sur le sujet.

Un nouveau vent souffle sur le groupe Communication JA-AJIR !

 

JA AJIR Un Dimanche à la campagne Communication Laura Bes