visite

Une visite de ferme offerte à deux classes de Chailly-en-Gâtinais

L'association de communication des Jeunes Agriculteurs du Loiret (AJIR) organise des visites de ferme pour initier les écoliers à l'agriculture loiretaine.Nicolas Petit, polyculteur-éleveur à Villemoutiers, a accueilli une cinquantaine d'élèves de CE1 et CE2 de l'école élémentaire de Chailly-en-Gâtinais, le 9 mai dernier. Cette matinée s'inscrivait dans le cadre de l'opération "Raconte-nous la ferme" qui initie les écoliers à l'agriculture loiretaine.

Lors de cette visite, organisée par l'Association des Jeunes pour les Initiatives Rurales (AJIR) en partenariat avec la Banque Populaire Val de France, les enfants ont appris d'où provenait le lait du petit déjeuner. Ils ont également découvert les graines et les plantes couramment cultivées dans le département, regardé une animation montrant le développement embryonnaire du poulet dans son œuf et se sont installés au volant d'un tracteur pour une photo souvenir. Vaste programme ! Pour clôturer en beauté la matinée, les élèves se sont régalés avec un bon verre de lait frais "Made in Loiret".

Chaque année, l'AJIR permet à une dizaine de classes de découvrir de façon ludique et pédagogique les productions animales et végétales du Loiret. Pour en savoir plus sur l'opération "Raconte-nous la ferme", contactez l'AJIR au 02.38.71.91.31 ou ajir45@orange.fr

La ferme de la Baudière ouvre ses portes à des écoliers

L'association AJIR en partenariat avec la Banque Populaire Val de France a offert une visite de ferme à 19 élèves Châlettois.Dans le cadre de l'opération "Raconte-nous la ferme", la classe de CP de l'école du Lancy à Chalette-sur-Loing a visité l'élevage d'ânesses d'Alexandra Laurent-Claus, situé à Oussoy-en-Gâtinais. Guidés par la maîtresse des lieux, les dix-neuf écoliers ont découvert, jeudi 16 juin, la vie à la ferme et ont pris plaisir à admirer et caresser les animaux.

La ferme de la Baudière compte une vingtaine d'ânesses et trois ânes. Les deux litres de lait collectés quotidiennement par mère, servent à la fabrication de divers produits cosmétiques. Le lait d'ânesse a des vertus pour la peau connu depuis l'antiquité. Pour profiter de ses bienfaits, "Cléopâtre prenait des bains au lait d'ânesse" leur a confié la jeune éleveuse.

La matinée est passée "trop vite" aux dires des enfants. Par demi-groupe, ils se sont baladés autour de la ferme avec un âne et ont pu ainsi admirer une mule, mélange mi-âne/mi-cheval. Alexandra Laurent-Claus leur a proposé un petit test de reconnaissance des parfums et leur a fait visionner un film sur la fabrication des savons. Après une pause pique-nique sur les bottes de foin en compagnie de quelques ânes, les élèves ont repris la route de l'école en tout début d'après-midi.

Cette sortie scolaire proposée et financée par l'Association des Jeunes agriculteurs pour les Initiatives Rurales en partenariat avec la Banque Populaire Val de France, permet de découvrir autrement qu'à travers les manuels scolaires l'agriculture. Chaque année, une dizaine de visites sont organisées sur le département. Pour en savoir plus sur l'opération, contactez l'association AJIR au 02.38.71.91.31 ou ajir45@orange.fr.

Une excursion à la ferme riche d'enseignements

Dans le cadre de l'opération Le 13 mai dernier, un car financé par l'association de communication des Jeunes Agriculteurs du Loiret s'est garé dans la cour de Damien Tudal à Préfontaines. A son bord, une vingtaine d'élèves Chalettois et leurs accompagnateurs, tous chaussés de bottes, sont venus découvrir le métier d'agriculteur. L'exploitation de Damien et de celle de ses parents Nathalie et Hervé, situées l'une à côté de l'autre, regorgent d'animaux en tous genres de quoi alimenter une riche visite !

Sensibilisation au monde agricole

A leurs arrivés, les enfants sont allés saluer les petits veaux. Surprise ! Certains sont noirs et blancs car comme leur explique le jeune éleveur "ils sont de la race Prim'Holstein et donneront de bonnes laitières" alors que d'autres sont gris. Ils proviennent d'un croisement entre le taureau charolais, présent sur la ferme, et une vache laitière.

La matinée s'est poursuivie par la visite, en long et en large, de l'étable où une cinquantaine de vaches mangeaient paisiblement une ration équilibrée, composée d'ensilage, de foin, de sel et de minéraux. Damien a répondu aux très nombreuses interrogations des élèves. " Pourquoi les vaches ont des boucles d'oreilles ? ", " Comment sait-on si une vache est malade ? ", " Pourquoi certaines ont des cornes ? " etc.… Ensuite, le jeune éleveur a fait visiter la salle de traite et mimé son fonctionnement. 1.500 litres de lait sont collectés chaque jour. A la question " Qu'est-ce que vous faites de tout ce lait ? ", l'éleveur a répondu que sa production était vendue à une usine qui le transforme en toutes sortes de yaourts.

Après les bovins et un rapide petit coucou au taureau âgé de 3 ans, les élèves ont découvert les lapins, puis ils ont eu la joie de caresser quatre petits chatons nés au début du mois, dont leur mission sera de chasser les souris. Les chèvres et le bouc, adoptés par la famille Tudal, ont quant à eux un rôle de "tondeuse". Depuis 3 semaines, un cochon est également engraissé sur la ferme. La matinée s'est achevée autour de l'élevage de poules pondeuses de plein air. Damien conditionne et assure lui-même la vente de ses œufs.

Le temps est passé très vite ce matin du 13 mai ! Avant de repartir pour l'école, les enfants ont pique-niqué sous un hangar, confortablement assis sur des ballots de paille. Une petite collation et des gâteaux cuisinés par Nathalie ont clôturé en beauté cette belle journée de découverte. Les enfants ont repris le car en début d'après-midi, très ravis de leur journée.

L'opération "Raconte-nous la ferme", lancée il y a une vingtaine d'années, connaît toujours un beau succès. Grâce au soutien de la Banque Populaire Val de France, partenaire exclusif de l'action, l'association de communication des Jeunes Agriculteurs offre chaque année une dizaine de visites de ferme à des classes  du Loiret, de la maternelle au CE2.  Renseignements : 02 38 71 91 31 ou ajir45@orange.fr