vaches

Joli succès populaire de la Foire de la Saint-Georges !

La renaissance de la foire de la Saint-Georges à Pithiviers a ravi le public venu très nombreux dès le vendredi soir participer aux festivités auxquelles participaient pour la premLa Foire de la Saint-Georges a retrouvé son faste d'antan. Grâce aux Jeunes Agriculteurs du Loiret, un air de campagne planait sur la place du Martroi le week-end dernier comme à la belle époque où la Saint-Georges était une véritable vitrine de l'agriculture, du commerce et de l'artisanat. Pari réussi pour la municipalité de Pithiviers qui a souhaité pour cette édition "renouer avec les origines de la foire".

Avec plus d'un millier de personnes dans les rues le vendredi soir, la retraite aux flambeaux a donné le LA en ouvrant les festivités un jour plus tôt qu'à l'accoutumée. La place du Martroi, étape finale du cortège nocturne, était noire de monde. La soirée s'est prolongée par un concert gratuit de l'école municipale de musique suivi d'un banquet préparé par la MFR du Pithiverais. Une aubaine pour les Jeunes Agriculteurs du Loiret (JA45) qui tenaient la buvette !

Tôt le lendemain matin, les animaux de la ferme ont pris place sous des chapiteaux. Veaux, vaches, cochons, chevaux, moutons ont été amenés par les Jeunes Agriculteurs du Loiret sur la place centrale du Martroi. Les animaux de la basse-cour ainsi que des chèvres, une ânesse et son ânon étaient, quant à eux, exposés sur la place des Halles, entre les étals d'un marché du terroir, organisé à l'emplacement même du traditionnel marché hebdomadaire de la ville. Fromages fermiers, huiles artisanales, escargots de Chaingy, vin de l'orléanais et du giennois, miel et produits de la ruche… Un marché riche, varié et coloré s'est tenu durant ces deux jours de fête sur la place des Halles en plein centre-ville.

Des leçons de traite dispensées en plein centre-ville de Pithiviers

La ferme pédagogique sur la place du Martroi a ravi petits et grands. Bondée dès le milieu de la matinée, la place n'a pas désempli jusqu'à tard dans la soirée du samedi soir. Des démonstrations de traite des vaches et de tonte des moutons proposées par le syndicat JA ont rythmé la foire ; l'occasion pour les éleveurs d'expliquer leur métier, leur savoir-faire.

Le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l'Économie Laitière) invité par les JA, était également  de la fête. Avec sa salle de traite mobile plus vraie que nature et sa vache en résine rebaptisée pour l'occasion "Georgette", le public pouvait s'essayer à la traite en toute sécurité ! L'open-bar à lait a tourné en continu. Nature ou accompagné d'un sirop, un vrai régal aux dires de tous ceux qui ont bu un verre de lait !

Sur le stand JA45, un jeu de reconnaissance des graines et le poids d'un panier garni à deviner permettaient d'entamer le dialogue avec la population et d'échanger sur des sujets variés en lien avec l'agriculture. Le panier de produits du terroir a été remporté par un habitant de Saint-Loup-des Vignes surnommé Kalou. Il a estimé à 13 grammes près le poids du panier qui pesait 15.62 kg.

Les Jeunes Agriculteurs proposaient aussi des animations pour les enfants. Courses de tracteurs à pédales, balades à dos de poney, structure gonflable en forme de "carottes" ont fait le bonheur des plus petits.

Les partenaires du monde agricole (banques, coopératives, chambre d'agriculture, AFDI, GNIS…) tenaient également des stands sur la place du Martroi. Les concessionnaires exposaient quant à eux du matériel dernier cri sur le mail Nord. Dans la prolongation, du vieux matériel agricole de collection était présenté permettant de retracer l'évolution l'agriculture au cours du siècle dernier.

L'agriculture loiretaine a rayonné durant ces deux jours et demi de foire. "Seul bémol, c'est la faible fréquentation qu'a connue le marché fermier au regard du reste de la foire"  regrette Julien Dosne, le président des JA du Pithiverais. Quelques ajustements sont à prévoir pour l'an prochain, mais globalement le bilan de cette foire patronale revisitée est très positif, malgré une météo pluvieuse le dimanche après-midi.