SAFER

Les réunions "Installation-Foncier" plébiscitées

: La SAFER démystifiée aux yeux des participants du groupe Installation-Foncier organisé par le syndicat Jeunes Agriculteurs, le 1er décembreFort du succès rencontré par la première réunion "Installation-Foncier", Jeunes Agriculteurs du Loiret a organisé une seconde soirée d'information et d'échanges sur la même thématique, le 1er décembre dernier à Ouzouer-sous-Bellegarde. Animé par Maxime Buizard-Blondeau, responsable de ces dossiers au sein du syndicat, la réunion a rassemblé une vingtaine de jeunes, des porteurs de projet en agriculture pour la plupart.

SDREA : une révision attendue

L'élu JA a ouvert la séance par une présentation détaillée du nouveau Schéma Directeur Régional des Exploitations Agricoles (SDREA). Ce document remplace depuis le 1er juillet les schémas directeurs départementaux des structures (SDDS). Il fixe les règles relatives au contrôle des structures en région Centre Val de Loire. Il précise notamment les orientations du contrôle des structures, les opérations soumises à autorisation préalable d’exploiter et définit les priorités en cas de demandes concurrentes sur des parcelles agricoles. "Le nouveau schéma ne fait plus de différenciation entre les installations aidées des non aidées" a déploré Maxime Buizard-Blondeau. L'élu JA espère une révision rapide du schéma.

Démystifier la SAFER

La SAFER était le second sujet à l'ordre du jour. Olivia Bachevillier, Directrice du service départemental du Loiret de la SAFER du Centre a fait le déplacement jusqu'à la salle des fêtes d'Ouzouer-sous-Bellegarde, pour répondre aux interrogations des adhérents JA45.

Créés dans les années soixante, sous l'impulsion du syndicat Jeunes Agriculteurs, la SAFER, acronyme de Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural, est une société anonyme à but non lucratif soumise à l'agrément du Ministre de l’Agriculture et du Ministre de l'Economie et des Finances. Elle assure un rôle d'aménageur de l'espace rural dans le but de protéger et dynamiser l'agriculture et de développer la vitalité des territoires. Elle concourt également à la protection des ressources naturelles.

Sur le terrain, l'action de la SAFER est parfois décriée. La réunion a permis de faire découvrir la SAFER, un outil au service des agriculteurs et des candidats à l'installation.