Jeunes Agriculteurs du Loiret

Maxime Buizard-Blondeau

  • Discours de Maxime Buizard Blondeau à l’assemblée générale de la Section des anciens exploitants

    Le Président des Jeunes Agriculteurs du Loiret est intervenu à l’assemblée générale des anciens exploitants agricoles de la FDSEAMaxime Buizard Blondeau, président des Jeunes Agriculteurs du Loiret, a prononcé un discours à l’occasion de l’assemblée générale des Anciens exploitants et Bailleurs de la FDSEA du Loiret le 24 mai dernier à Sigloy. Son allocution a porté sur deux thèmes : les GFA mutuels et la mise en place d’un parcours transmission.

    Après avoir remercié Martine Huger et Guy Beaudenuit pour leur invitation, le nouveau Président JA, à la tête du syndicat depuis février dernier, a rappelé  que « nous avons besoin des bailleurs, nous avons besoin de vous». L’important pour un agriculteur est de « maîtriser son foncier, soit par la propriété directe, soit par un bail agricole ». Il a insisté sur le fait que « l’acquisition du foncier doit être un choix, pas une obligation » et qu’il faut « diversifier les possibilités de bailleurs », citant l’exemple des GFA Mutuel. Et de conclure « La déconnexion propriété / exploitation : c’est une révolution nécessaire ». 

    La seconde partie de son discours a porté sur la mise en place d’un parcours Transmission. Il a révélé que le Loiret était l’un des deux départements pilotes au sein de Jeunes Agriculteurs et de l’APCA, choisi pour tester une partie du parcours transmission. « C’est une opportunité que nous devons saisir. Tous les acteurs  doivent se mobiliser» a-t-il conclu.

    Maxime Buizard Blondeau a terminé son discours en rappelant que « nous sommes une famille ; anciens et jeunes partagent le même amour du métier. Notre famille doit être soudée et solidaire. Vous pouvez compter sur notre total soutien. Le syndicat JA, au côté de la FDSEA, est pleinement mobilisé pour défendre vos intérêts et servir l’agriculture du Loiret d’aujourd’hui et de demain ».

  • Maxime BUIZARD-BLONDEAU, 25ème Président de Jeunes Agriculteurs du Loiret

    Maxime Buizard-Blondeau, 25ème président JAA la suite de notre Assemblée générale qui s’est tenue le 3 février à Epieds-en-Beauce, le nouveau conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs du Loiret s’est réuni jeudi dernier à la cité de l’agriculture à Orléans pour élire le Bureau.

    Seul candidat en lice au poste de Président, Maxime BUIZARD-BLONDEAU, 25 ans, a été élu à la tête du syndicat pour les deux prochaines années. Il succède à Baptiste MENON, dorénavant vice-président.

    Maxime BUIZARD-BLONDEAU est administrateur du syndicat JA Loiret depuis 2 ans. Installé en juillet dernier sur 44 hectares à Egry avec une diversification en safran, Maxime était en charge des dossiers Installation et Foncier au niveau départemental et régional ces deux dernières années.

    « Je suis fier d’être au service des jeunes agriculteurs comme président 2018-2020 » a déclaré Maxime. Avec la nouvelle équipe, il compte mettre son expérience et sa connaissance des acteurs du monde agricole et politique, au profit du renouvellement des générations en agriculture. Promouvoir l’agriculture loiretaine sera la seconde priorité du mandat qui sera, par ailleurs, marqué  par les élections Chambres d’agriculture en 2019.

     

  • Les réunions "Installation-Foncier" plébiscitées

    : La SAFER démystifiée aux yeux des participants du groupe Installation-Foncier organisé par le syndicat Jeunes Agriculteurs, le 1er décembreFort du succès rencontré par la première réunion "Installation-Foncier", Jeunes Agriculteurs du Loiret a organisé une seconde soirée d'information et d'échanges sur la même thématique, le 1er décembre dernier à Ouzouer-sous-Bellegarde. Animé par Maxime Buizard-Blondeau, responsable de ces dossiers au sein du syndicat, la réunion a rassemblé une vingtaine de jeunes, des porteurs de projet en agriculture pour la plupart.

    SDREA : une révision attendue

    L'élu JA a ouvert la séance par une présentation détaillée du nouveau Schéma Directeur Régional des Exploitations Agricoles (SDREA). Ce document remplace depuis le 1er juillet les schémas directeurs départementaux des structures (SDDS). Il fixe les règles relatives au contrôle des structures en région Centre Val de Loire. Il précise notamment les orientations du contrôle des structures, les opérations soumises à autorisation préalable d’exploiter et définit les priorités en cas de demandes concurrentes sur des parcelles agricoles. "Le nouveau schéma ne fait plus de différenciation entre les installations aidées des non aidées" a déploré Maxime Buizard-Blondeau. L'élu JA espère une révision rapide du schéma.

    Démystifier la SAFER

    La SAFER était le second sujet à l'ordre du jour. Olivia Bachevillier, Directrice du service départemental du Loiret de la SAFER du Centre a fait le déplacement jusqu'à la salle des fêtes d'Ouzouer-sous-Bellegarde, pour répondre aux interrogations des adhérents JA45.

    Créés dans les années soixante, sous l'impulsion du syndicat Jeunes Agriculteurs, la SAFER, acronyme de Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural, est une société anonyme à but non lucratif soumise à l'agrément du Ministre de l’Agriculture et du Ministre de l'Economie et des Finances. Elle assure un rôle d'aménageur de l'espace rural dans le but de protéger et dynamiser l'agriculture et de développer la vitalité des territoires. Elle concourt également à la protection des ressources naturelles.

    Sur le terrain, l'action de la SAFER est parfois décriée. La réunion a permis de faire découvrir la SAFER, un outil au service des agriculteurs et des candidats à l'installation.