élus

JA réclame des mesures concrètes et immédiates pour sortir de la crise

Suite à la "nuit de la détresse" organisée le 2 juillet dernier par les syndicats FNSEA-JA aux quatre coins de la France, Cédric Boussin le Président des Jeunes Agriculteurs du Loiret a adressé une lettre aux députés et sénateurs du Loiret ainsi qu'au nouveau président du conseil départemental. Dans son courrier, il les alerte sur la situation catastrophique dans laquelle se trouve l'agriculture française.

"Depuis de nombreux mois, les agriculteurs, toutes productions confondues, font face à une dégradation impressionnante des prix payés aux producteurs. La fragilité financière des exploitations est telle qu'elle est revenue au niveau de 2009 ; année où l'agriculture Française a connu une crise sans précédent. La situation n'est pas tenable !" déplore le porte-parole du syndicat JA45 dans son courrier.

Jeunes Agriculteurs du Loiret, parfois associé à la FDSEA45, a mené ces derniers mois de nombreuses actions syndicales pour faire entendre la colère de la profession, asphyxiée par les baisses des prix de leur production. " Notre salut pour sortir de la crise ne passera que par une revalorisation des prix, une simplification des normes, une diminution des charges…mais à ce jour aucune réponse concrète n'a été apportée par le gouvernement français."

Le Président des Jeunes Agriculteurs du Loiret veut "croire qu'il y a un avenir pour l'agriculture et les agriculteurs en France". Aussi, il réclame aux élus d'agir urgemment " sur les prix et sur la compétitivité des entreprises".