Chatillon Coullons

Retour sur l'assemblée générale des JA de Chatillon-Coullons

Les adhérents desLe 20 janvier, c'était au tour des JA Chatillon-Coullons de tenir leur assemblée générale. L'occasion de dresser le bilan de l'année écoulée et de faire le plein de projets Jeunes Agriculteurs (JA) de Chatillon-Coullons se sont retrouvés pour leur assemblée générale annuelle, au restaurant "La Barbe Grise" à Coullons, le 20 janvier. Une douzaine de personnes ont participé à cette réunion, en présence d'Anthony Paris et de Maxime Buizard-Blondeau, respectivement Trésorier et Responsable "Installation-Foncier" de Jeunes Agriculteurs du Loiret.

La Présidente, Lucie Salin, a ouvert les travaux, par une présentation du rapport d'activité. Outre le traditionnel méchoui du printemps, l'échelon a accueilli la cinquième édition de "Terre en fête", les 3 et 4 septembre à Poilly-lez-Gien. Avec sa course endiablée de moiss'batt et ses concours agricoles, cette fête de l'agriculture à la sauce berrichonne a connu un franc succès ! Afin de remercier les personnes qui les ont soutenus dans ce projet, les JA de Chatillon-Coullons organisent un apéritif dinatoire le 11  février. Cette soirée sera l'occasion de se remémorer en images, les meilleurs instants de cette 5ème édition.

Les deux représentants de Jeunes Agriculteurs du Loiret ont ensuite pris la parole pour présenter le bilan d'activité et les acquis syndicaux. L'entrée en vigueur en juillet dernier du Schéma Directeur Régional des Exploitations Agricoles (SDREA) ne satisfait pas le syndicat. Maxime Buizard-Blondeau, en charge du dossier, "milite pour sa révision dès 2018". Ce dernier regrette "qu'il n'y ait pas de bonification pour les jeunes agriculteurs installés avec les aides". Autre sujet de préoccupation : la réforme des zones défavorisées. Beaucoup de communes du Loiret actuellement en zones défavorisées, risquent d'être déclassées, ce qui entrainerait une perte d'aides pour les agriculteurs ; une mesure intolérable ! Concernant la transformation des prêts bonifiés en 4ème modulation de DJA, l'élu JA s'est réjoui de cette réforme. "Les JA y gagnent avec cette bonification" a-t-il conclu.

Formation, année blanche, réduction laitière, gaspillage du foncier... les échanges avec les élus départementaux ont été riches.

Lire la suite

Lucie Salin réélue présidente des JA de Chatillon-Coullons

Les JA de Chatillon-Coullons se préparent à accueillir la 5ème édition de Vendredi 15 janvier s'est tenue l'assemblée générale des Jeunes Agriculteurs de Châtillon/Loire-Coullons dans un restaurant situé à Beaulieu-sur-Loire. Sa présidente Lucie Salin et son bureau exécutif ont présenté les rapports de l'année écoulée devant un parterre d'adhérents bien fourni et en présence de représentants des Jeunes Agriculteurs du Loiret.

Terre en fête de retour dans le giennois

La présidente a ensuite rappelé les activités planifiées en 2016. Le traditionnel méchoui d'avant moisson sera reconduit en juin. La moiss-batt-cross sera remise en état d'ici le 4 septembre, date à laquelle se tiendra la cinquième édition de "Terre en fête". Cet événement des Jeunes Agriculteurs revient dans le Giennois en 2016. Les festivités s'entendront sur deux jours avec de nombreuses animations annoncées telles que des jeux inter-cantons, des courses de moiss-batt-cross et de tracteurs-tondeuses cross ou encore un marché du terroir…

L'assemblée a ensuite procédé au renouvellement des membres de son Bureau. Lucie Salin, salariée agricole, a été réélue à l'unanimité à la tête des JA de Chatillon/Loire-Coullons. Durant son mandat de deux ans, elle sera secondée par Pierre Baron, qui intègre le bureau au poste de secrétaire général et Maxime Ravard, reconduit à la trésorerie. Cédric Villoing reste vice-président.

A l'issue de la réunion, les JA ont déjeuné ensemble avant de se rendre chez Sébastien Russo, l'un de leur membre, pour visiter son tout nouveau laboratoire de découpe. Installé à Beaulieu-sur-Loire en polyculture-bovin allaitant, ce jeune éleveur a développé la vente directe pour dit-il "gagner une certaine autonomie vis-à-vis de la PAC".