Actualité

Du changement en perspective

Les Jeunes Agriculteurs du Loiret, au travers de leur association AJIR, travaillent à redorer l’image de l’agriculture auprès du grand public et des scolaires.Le groupe Communication, réunissant les membres des Jeunes Agriculteurs du Loiret et de l’Association des Jeunes pour les initiatives Rurales (AJIR), s’est réuni le 30 mai au soir à Nesploy, pour, principalement, avancer sur les préparatifs « d’Un Dimanche à la campagne ».

Vitrine de l’agriculture loiretaine, de ses métiers et des filières, le « Dimanche à la campagne » fait un lien entre le monde agricole et le grand public depuis bientôt 26 ans. L’édition 2018, qui se tiendra le 19 août sur le quai du Châtelet à Orléans, multipliera les animations ludiques et pédagogiques en particulier sur le « soja », thème de cette année.

« L’événement sera un moment propice aux échanges et à la bonne humeur» souligne Laura Bes, responsable Communication des Jeunes Agriculteurs du Loiret. Au total, une cinquantaine d’agriculteurs seront présents dès 9 heures pour faire découvrir leur métier, leurs pratiques et répondre à toutes les questions du grand public.

Côté programmation, peu de changements annoncés par rapport à l’an passé. Marché du terroir, mini-ferme, démonstrations en tous genres constitueront le gros de l’affiche. La nouvelle équipe JA-AJIR a, néanmoins, entamé une réflexion pour faire évoluer l’événement dès 2019. Une première rencontre avec Monsieur Foussier, adjoint au maire d’Orléans, s’est d’ailleurs tenue le lendemain du groupe de travail, pour prendre la température. Ce dernier s’est montré à l’écoute de toute proposition.

Au cours de la réunion, il a aussi été question du devenir de l’opération « Raconte-nous la ferme ». Depuis une bonne vingtaine d’années, l’association AJIR propose aux écoliers du Loiret de s’initier à l’agriculture, au travers notamment d’une visite de ferme. Les membres du groupe Communication souhaitent revoir le concept, pour faciliter l’engagement des agriculteurs dans l’opération. Ils envisagent ainsi de proposer une « formule plus standardisée qui sera plus rassurante pour les agriculteurs et enseignants » explique Laura Bes. Une rencontre avec la Banque Populaire Val de France, partenaire exclusif de l’opération, est d’ores-et-déjà programmée pour avancer sur le sujet.

Un nouveau vent souffle sur le groupe Communication JA-AJIR !

Les inscriptions pour le championnat départemental de labour sont ouvertes

Inscrivez-vous dès maintenant pour le championnat départemental de labour 2018.Le 2 septembre prochain à Greneville-en-Beauce se tiendra le concours départemental de labour. Cette année, c’est l’échelon Jeunes Agriculteurs d’Outarville-Neuville qui accueille cette épreuve, dans le cadre de la septième édition de« Terre en fête ». A la clé, de nombreux cadeaux à gagner, mais surtout une qualification pour la finale régionale de labour 2019 !

En quoi cela consiste-t-il ?

Pour faire simple, il s'agit de creuser un sillon rectiligne sans qu'une motte de terre ne dépasse. Le championnat comporte deux catégories d’épreuves :

  •  Le labour en planches, avec charrues simples,
  •  Le labour à plat, avec charrues réversibles.

Les deux catégories sont ouvertes aux charrues de 2, 3 ou 4 socs aux épreuves cantonales et départementales, mais aux épreuves régionales, nationales, européennes voire mondiales, seules les charrues à 2 et 3 socs sont admises.

Conditions à remplir pour concourir

Les compétiteurs devront exercer la profession d'agriculteur, de salarié agricole, d'aide familial ou être étudiant dans une formation agricole ET devront être nés entre le 1/01/1983 et le 31/12/2001.

Venez défier vos amis le 2 septembre à Greneville-en-Beauce. Au programme, une journée festive et sportive placée sous le signe de la convivialité et de l’amusement. Renseignements et inscriptions au 02.38.71.91.31 ou jeunes-agriculteurs-45@orange.fr

Discours de Maxime Buizard Blondeau à l’assemblée générale de la Section des anciens exploitants

Le Président des Jeunes Agriculteurs du Loiret est intervenu à l’assemblée générale des anciens exploitants agricoles de la FDSEAMaxime Buizard Blondeau, président des Jeunes Agriculteurs du Loiret, a prononcé un discours à l’occasion de l’assemblée générale des Anciens exploitants et Bailleurs de la FDSEA du Loiret le 24 mai dernier à Sigloy. Son allocution a porté sur deux thèmes : les GFA mutuels et la mise en place d’un parcours transmission.

Après avoir remercié Martine Huger et Guy Beaudenuit pour leur invitation, le nouveau Président JA, à la tête du syndicat depuis février dernier, a rappelé  que « nous avons besoin des bailleurs, nous avons besoin de vous». L’important pour un agriculteur est de « maîtriser son foncier, soit par la propriété directe, soit par un bail agricole ». Il a insisté sur le fait que « l’acquisition du foncier doit être un choix, pas une obligation » et qu’il faut « diversifier les possibilités de bailleurs », citant l’exemple des GFA Mutuel. Et de conclure « La déconnexion propriété / exploitation : c’est une révolution nécessaire ». 

La seconde partie de son discours a porté sur la mise en place d’un parcours Transmission. Il a révélé que le Loiret était l’un des deux départements pilotes au sein de Jeunes Agriculteurs et de l’APCA, choisi pour tester une partie du parcours transmission. « C’est une opportunité que nous devons saisir. Tous les acteurs  doivent se mobiliser» a-t-il conclu.

Maxime Buizard Blondeau a terminé son discours en rappelant que « nous sommes une famille ; anciens et jeunes partagent le même amour du métier. Notre famille doit être soudée et solidaire. Vous pouvez compter sur notre total soutien. Le syndicat JA, au côté de la FDSEA, est pleinement mobilisé pour défendre vos intérêts et servir l’agriculture du Loiret d’aujourd’hui et de demain ».