Actualité

Une année bien remplie pour JA Gâtinais Est 45

: Les adhérents de l’échelon Gâtinais Est se sont réunis la semaine dernière pour préparer les prochaines échéances à venir.Le 26 mars, les membres des Jeunes Agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est 45 se sont rassemblés chez leur président, Pierrick Pigot. A l’ordre du jour de cette réunion, figurait la préparation de trois événements à venir, à savoir dans l’ordre chronologique : la journée du développement durable de Courtenay, la porte-ouverte de l’Huilerie des Fouets et la prochaine édition de « Terre en fête » à Amilly.

Le 4 avril prochain, l’antenne locale JA participera à la journée du développement durable organisée par la mairie de Courtenay. Sur invitation de cette dernière, Pierrick Pigot animera une conférence dans la salle du foyer-municipal sur « le métier d’agriculteur et les idées reçues ». Plusieurs JA se joindront à lui, afin de l’épauler.

Le 21 avril, JA Gâtinais Est participera, comme à l’accoutumée, à la porte-ouverte Bienvenue à la ferme organisée à l’huilerie des fouets. Cette année,  les JA animeront plusieurs ateliers autour des céréales et feront éclore des œufs de poules. Ils vendront également de la farine produite par Cyril Regnier, un jeune installé, qui s’est lancé, depuis peu, dans la fabrication de farine de blé.

Enfin, le 1er septembre, JA Gâtinais Est accueillera l’événement « Terre en fête » sur les terres du lycée du Chesnoy à Amilly. L’édition 2019 se démarquera des précédentes, par l’organisation d’une course de « traine-culs », des voitures dépourvues d’arrière-train. La fête JA, sera également, cette année, le théâtre du championnat régional de labour. Bien évidemment, Moiss’batt’cross, marché du terroir, exposition de matériel agricole, labour et moisson à l’ancienne, baptême de l’air et bien d’autres surprises encore seront à l’affiche de « Terre en fête ». Les Jeunes Agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est espèrent ainsi battre le record d’affluence !  

Festi'ferme: Réservez votre week-end du 1 et 2 juin

Logo festifermeLe 21 mars, Gabriel Beaulieu, le président des Jeunes Agriculteurs de l’échelon Loire Beauce, a réuni ses membres, pour principalement discuter des préparatifs de « Festi’ferme », les  1 et 2 juin prochains.

Le programme des festivités se précise. La manifestation débutera à 14 heures le samedi. Des visites guidées de l’exploitation laitière accueillant l’événement seront proposées tout au long du week-end pour faire découvrir, en toute transparence, le métier d’éleveur et les techniques agricoles d’aujourd’hui. A côté, diverses animations complèteront le programme, comme des courses de moiss’batt’cross, un marché du terroir, une présentation des cultures loiretaines, une messe en plein air (dimanche matin)...

Un festival de musique et de saveurs

Durant ces deux jours de fête, des groupes de musique en tous genres viendront jouer, sur une scène aménagée pour l’occasion, notamment le groupe Orléanais « Ni Queue Ni Tête » ou encore « les Heavy Birds ». Bandas, fanfares, chorales… mettront également l’ambiance.

Outre une programmation musicale hétéroclite, « Festi’ferme » fera aussi frétiller les papilles le dimanche midi grâce à son menu gastronomique préparé avec des produits locaux de saison (sur réservation). Une restauration snacking sera également proposée ainsi qu’un marché du terroir, haut en couleur !

A bientôt deux mois de la première édition de « Festi’ferme », JA Loire Beauce a encore beaucoup de pain sur la planche. Le budget n’est pas ficelé ; la recherche de partenaires financiers ou techniques est la priorité des membres du comité. Côté communication, l’affiche officielle va sortir dans les prochains jours. Un programme, imprimé en 10.000 exemplaires, est, quant à lui, en cours de conception. A l’approche du grand week-end, les préparatifs s’accélèrent, les rendez-vous se multiplient… Tout doit être fin prêt le 1er juin !

Présidents et secrétaires généraux réunis en conseil départemental

: Le 12 mars s’est réuni le conseil départemental JA, un lieu d’expression des présidents cantonauxUn conseil départemental, rassemblant les présidents des échelons locaux JA, s’est tenu le 12 mars au soir à Nesploy. Deux fois par an, cette instance consultative, présidée par le secrétaire général départemental, se réunit pour échanger sur la dynamique des cantons, mutualiser les expériences, faire un point d’étape sur les projets et prendre la température du réseau.

A chaque canton son projet

La réunion de la semaine dernière a débuté, comme à l’accoutumée, par le bilan des activités passées et projets à venir au sein des échelons JA. Les présidents ou son représentant ont pris la parole à tour de rôle pour dresser un état des lieux de la dynamique cantonale. Réunions, visites, soirées festives… ont émaillé la saison hivernale. Chaque échelon s’est au minimum réuni une fois dans les deux derniers mois, preuve de la vitalité du réseau JA. Ces rencontres régulières permettent ainsi de créer du lien entre les membres et aide au bon fonctionnement du syndicat.

Les remontées du terrain

Le point suivant portait sur les remontées syndicales. Le conseil départemental est un lieu d’expression pour les représentants locaux, qui se font porte-parole des adhérents. Julien Dosne, le président du Pithiverais, a demandé des informations complémentaires au sujet d’une nouvelle taxe sur l’engrais liquide. Plusieurs élus JA ont également fait part d’une recrudescence d’insultes et de critiques à l’égard de leurs pratiques.

JA Loiret organisme de formation

Les besoins en formation ont été recensés au cours de la réunion. Il a notamment été acté d’organiser une suite d’un jour à la formation « Un premier pas vers le calcul de mes coûts de production avec l’outil JA’ffine », pour encourager les agriculteurs à continuer de calculer chaque année leurs coûts. Prévue en juin, la formation sera ouverte aux agriculteurs ayant suivi le premier module. Une intervention sur les charges de mécanisation complètera le programme.

Pour finir, Florent Guilloteau a fait un point sur les projets et événements JA. Il en a profité pour inviter les cantons à se positionner sur l’organisation des événements départementaux de 2020, d’ici le conseil mixte prévu en mai. Cette instance de co-décision réunira les présidents cantonaux et les administrateurs départementaux. Le prochain conseil départemental se tiendra, quant à lui, le 17 septembre prochain et abordera principalement le renouvellement des équipes JA prévu l’hiver prochain.