Actualité

  • Les échelons locaux JA motivés !

    Suite aux premiers conseil d'administration et conseil départemental déconfinés, chaque échelon s’est remis du baume au cœur pour cette sortie de Covid et nouvelle mandature florissante !Réunion Gâtinais Est 12 juin 2020Réunion Pithiverais 18 juin 2020Réunion Loire Beauce 18 juin 2020

    Les échelons JA du Gâtinais est, Pithiverais et Loire Beauce ont rassemblé leurs adhérents pour remotiver les troupes suite aux informations diffusées lors du conseil d’administration et du conseil départemental. Les points abordés, notamment le maintien de quelques manifestations, permettent maintenant à chacun de se projeter pour fédérer autour de ces évènements et continuer de faire connaitre les initiatives et le dynamisme des Jeunes agriculteurs Loiret. Chaque échelon intervient et participe à la vie syndicale de la structure.

    Lors de chacune des réunions, qui sont toujours l’occasion d’échanger et partager un bon moment chaleureux, il a été souligné l’importance de l’investissement des adhérents sur les projets à venir. La mobilisation des Jeunes agriculteurs sur les évènements est primordiale pour deux points: la survie de la structure liée au financement et la cohésion entre les adhérents autour de projets communs.

    Pour «Un Dimanche à la campagne», le 23 août sur les quais de Loire à Orléans, chacun apporte son aide à son niveau (aide au montage/démontage, prêt de matériel, préparation de repas, médiation agricole et accueil du public...). Aussi pour Innov’Agri, du 8 au 10 septembre à Outarville, la quasi-totalité des adhérents seront présents (150 adhérents) pour accueillir et concocter les plats pour les 60000 visiteurs prévus. D’autres bénévoles seront d’ailleurs les bienvenus pour apporter leur aide.

     

     

     

     

  • JA toujours mobilisé pour penser la sortie de crise #COVID19

    plan action JA

    Mardi 12 mai dernier, lors d’une conférence de presse en visioconférence, le président, le secrétaire général et des vice-présidents de JA ont présenté les 6 axes de leur plan d’action pour la sortie de crise.
    Les propositions sont structurées en 6 thèmes : les mesures de court terme (aides exceptionnelles, mesures fiscales…), le renouvellement des générations en agriculture, la résilience des exploitations (gestion des risques, stockage du carbone…), la garantie d’un revenu décent avec les EGAlim (renforcement de la contractualisation, sanctions et contrôles…), soutien d’une politique européenne et portage d’une politique agricole de solidarité internationale (ex. opposition aux accords Ceta, UE/Mercosur).
    Certaines de ces propositions nécessitent une application immédiate dans le but d’agir pour préserver les exploitations confrontées à des problématiques dues à la déstabilisation des marchés. D’autres prévues sur le long terme permettront de préparer l’avenir.
    Le chapitre renouvellement des générations sera notamment abordé et approfondi au congrès des JA en octobre prochain, en anticipation d’un trou démographique dans les dix ans, quand près de la moitié des agriculteurs partiront à la retraite, a évoqué Loïc Quellec, Vice-président des JA.
    "Cette crise sanitaire a mis en lumière l’importance de l’agriculture, ses différents modèles et notre mission d'animation des territoires. Nous travaillons tous les jours pour des solutions à l’échelle des exploitations, des filières et de l'

  • Portait de Charles Perdereau, 27ème président des Jeunes Agriculteurs du Loiret

    Charles perdereauLors de son assemblée générale, le 31 janvier dernier à Boësses, Jeunes Agriculteurs du Loiret a procédé au renouvellement de son conseil d’administration. Dans la foulée, la nouvelle équipe en poste a élu Charles Perdereau, unique candidat en lice, à la tête du syndicat pour les deux prochaines années. Portrait du vingt-septième président JA Loiret.

    Charles Perdereau, 29 ans, est originaire de Gidy, une commune de deux mille habitants située en Beauce, à une dizaine de kilomètres à vol d’oiseau d’Orléans. Ses parents, tous deux agriculteurs, y cultivent des céréales, oignons et betteraves sucrières sur environ trois cents hectares. D’ici deux ans, le nouveau président JA45 souhaite rejoindre l’exploitation familiale et y développer de nouvelles cultures telles que la noisette, une filière en plein essor dans le Centre-Val de Loire. En attendant, ce diplômé d’un master 1 à l’Ihedrea de Paris, travaille pour la ferme des Arches, en tant que responsable des chantiers agricoles (emblavement et récolte). Ce groupement de producteurs, basé à Terminiers dans l’Eure-et-Loir (28), produit et commercialise : condiments (oignon, ail, échalote), pommes de terre et betteraves rouges.

    Ses débuts dans le syndicalisme JA

    Charles Perdreau est rentré aux Jeunes Agriculteurs du Loiret en 2015, pour à l’époque prêter main-forte à l’échelon Loire Beauce. Cette année-là, son canton organisait à Saran « Terre en fête », un événement tournant sur le département destiné à promouvoir l’agriculture. « L’ambiance et le côté convivial du réseau [lui] ont plu ». Aussi, lorsque des élus JA lui ont proposé d’évoluer dans le syndicat, « c’est avec plaisir [qu’il a] accepté». Il a rejoint le conseil d’administration JA Loiret sous le précédent mandat (2018-2019), puis le bureau un an plus tard en tant que vice-président. Il siège également au conseil d’administration de la région et du national, postes qu’il occupe encore jusqu’au congrès JA programmé début juin à La Baule.

    Priorité à la communication

    A la tête dorénavant de l’antenne départementale depuis fin janvier, avec son équipe il a pour projets « daugmenter le nombre d’adhérents, dynamiser les événements JA et passer le cap du COVID-19 », une crise sanitaire qui vient subitement de s’inviter dans l’actualité.

    La communication étant essentielle à ses yeux, il a choisi d’en faire un axe très fort de son mandat. Deux événements d’envergure sont inscrits sur sa feuille de route, dont Les Terres de Jim. Jeunes Agriculteurs du Loiret va postuler pour accueillir en 2021 cette manifestation qualifiée de « plus grande fête agricole d’Europe ». « Le dossier de candidature est en cours de rédaction » a-t-il précisé. Et d’ajouter « je serai content si nous réussissons les Terres de Jim ».

    Bien évidemment avec son équipe, il continuera de représenter et de défendre les intérêts des jeunes agriculteurs et des porteurs de projets dans toutes les instances. Comme il aime le rappeler « la nouvelle génération d’agriculteurs est force de proposition».

    Travailleur, déterminé et motivé, son sens du contact, son pragmatisme, sa bonhomie, sont autant d’atouts majeurs pour assurer à bien cette nouvelle responsabilité.